Balade en Grande Brière


 

Comme chacun le sait, nous avons des mouvements sociaux. L’autre mardi (2 juin) ils menaçaient de séquestrer notre directeur et on nous a donc fait évacuer les locaux. Nous avons pris un café en équipe puis nous sommes rentrés chacun chez soi. Nous avions un soleil magnifique. Je suis donc rentrée à la maison et mon chéri se trouvait là.    Nous avons alors décidé de partir faire un tour. Nous sommes  allés dans le marais de la grande Brière. Après un passage par la maison du Parc où nous avons pris des brochures  nous sommes allés déjeuner un long temps à table sur l’île de Fedrun (près de saint Joachim) où se trouvaient des oiseaux. 

Comme tout le monde le sait, le marais de la Grande Brière est immense, et les villages forment des « îles » où les maisons sont en cercle afin que les propriétaires des lieux puissent aller de leur chaland à la maison sans difficulté. Il y a d’énormes roselières et des endroits où il n’est possible d’aller qu’avec un chaland. Même les vaches sont transportées ainsi pour y aller et nous pouvons les voir au milieu des marais sans qu’elles n’aient l’ait perturbées.

Au fond les chantiers de l’Atlantique..

Nous avions choisi la Hutte Briéronne où nous avons été servis aux petits oignons. C’était une maison typique, moins grandiose que « la Mare aux Oiseaux », mais tout aussi prestigieuse. La cuisine était assez originale, avec, bien sûr, des poissons du coin et un bon muscadet bien frais par-dessus.



  Elles étaient au menu…

Comme c’est assez compliqué au niveau de la circulation, il nous a fallu remonter par La Chapelle des Marais et Saint Lyphard pour aller à Saint André des Eaux car la camionnette n’aurait pas passé par des petites routes…

 

MAHE ANTHONY  

Nous nous sommes promenés d’abord à pied puis à 16 heures nous avons été à notre rendez-vous avec Mr MAHE pour faire une promenade en chaland. C’était grandiose, surtout quand nous sommes vraiment allés au fond du marais. Malheureusement, au début, il y avait beaucoup de touristes. C’était bien pour eux mais les oiseaux nous n’en avons pas vu beaucoup par rapport à l’hiver. En effet, il était un peu tôt et en plus ce n’était pas la période de migration. Nous avons vu quand même un arbre où il y avait plein de cormorans, un héron, des ibis sacrés d’Egypte qui commencent à venir par ici. Ils se sont échappés d’un parc zoologique et se sont sentis bien par là, et se sont reproduits. Il y a eu discussion pour savoir s’il fallait « réguler » ou « éliminer » mais ils ont finalement penché pour la « régulation ». Nous étions dans un petit paradis, ce qui m’a fait du bien au milieu de cette excitation. Ci-dessous, extrait du prospectus en ligne. Je vous encourage à aller faire un tour si vous passez dans le coin. Ce guide est charmant, c’est un excellent ornithologue et c’est vraiment agréable, même si le prix est un peu élevé. Nous avons été bien récompensés puisque nous avons pu faire plein de photos.

Nous avons pris ensuite à regret le chemin du retour car les filles allaient rentrer de l’école. Surtout qu’il y avait un monde fou sur la route autour de Saint Nazaire, il y avait eu un accident. Il faisait bien chaud et j’ai failli prendre un coup de soleil malgré mes crèmes (je suis allergique et ne m’expose pas au soleil à cause des médicaments).

J’espère pouvoir bientôt recommencer avec les filles…

 

 

Publicités

Publié 26 juin 2009 par korriganebleue35 dans Non classé

%d blogueurs aiment cette page :