Antalya, deuxième journée, après-midi


12 h 30: Déjeuner

Nous déjeunons dans une espèce de salle où ils font des banquets de mariage et autres festivités. Nous sommes servis à table, c’est gigantesque, bruyant, et la cuisine est moyenne, rien d’exceptionnel. En Turquie il ne faut pas chercher à manger de la viande, celle-ci est rare ; des boulettes de mouton, des espèces de pizza, les pide, avec des légumes et un peu de viande hachée dessus. C’est bruyant, et je suis pressée de sortir de là. Nous attendons longtemps pour avoir nos cafés, comme s’ils allaient les chercher au Yémen ou en Colombie…Mais la notion du temps n’est pas la même ici. Nous repartons enfin.

14 h 00 : SERIK


Serik est la ville des lutteurs de lutte gréco-romaine. Dès l’antiquité elle était célèbre pour çà. Sa place de l’hôtel de ville est imposante. Au fond de la place majestueuse statue d’Atatürk, dorée, et devant, des têtes de différents empereurs qui sont passés par là.



Sur un rond point il y a une statue de lutteurs, et, comme il y a école, les mioches circulent en uniforme.

Chaque école a le sien, ils le portent fièrement et sont ravis de poser pour la photo. Un petit médaillon indique leur classe et leur école. Cela fait beaucoup plus classe que les tenues qu’ils ont ici, avec des pantalons à crotter dedans, plus ou moins troués, à peine propres, coiffés comme s’ils sortaient du lit. Au moins pas de disputes pour la marque de ce que l’on porte. Tout le monde a la même chose et on se concentre sur l’essentiel. Au moment où l’on voulait passer sur le bord de la place de l’hôtel de ville, quelqu’un mal garé nous empêchait de passer. Le guide puis le chauffeur, si placides habituellement, n’ont pas mâché leurs mots et les deux fliquettes qui étaient là se retenaient de pouffer de rire car ils avaient du dire tout haut ce qu’elles pensaient tout bas… Juste avant de rentrer à l’hôtel nous donnons une enveloppe au guide et au chauffeur. Chacun a mis quelque chose pour les remercier. le chauffeur était tout rouge, mais ravi.

15 h 30: Hôtel SIAM

 

Nous faisons une photo de groupe car c’est notre dernier jour. Petite surprise en arrivant dans notre chambre, on nous avait fait de jolis pliages….Nous allons faire nos valises, nous reposer un peu. Puis il faut aller dîner. Nous dormirons tôt, bercés par le chant des grenouilles. Demain un programme chargé nous attend. Nous nous lèverons à trois heures du matin pour prendre l’avion du retour qui décolle à 7 heures.

Publicités

Publié 15 avril 2010 par korriganebleue35 dans Voyages

%d blogueurs aiment cette page :