Antalya, deuxième journée


 http://www.deezer.com/embed/player?pid=42248786&ap=0&ln=fr&sl=1
 
 

08h 30 : DEPART VERS ASPENDOS, VISITE

Nous prenons la direction d’Aspendos, qui est le dernier théâtre antique conservé dans son intégralité. Il a été restauré par les Seldjoukides au XIII° Siècle C’est  le plus beau monument qui nous soit parvenu est indiscutablement le théâtre, l’un des mieux conservés de tout le monde antique. Il fut construit par l’architecte Zénon, lui-même originaire d’Aspendos, durant le règne de Marc-Aurèle. Modèle parfait du théâtre romain (présence d’un mur fermant la scène), il a conservé du théâtre grec la forme de la cavea (en hémicycle outrepassé) et la situation (adossé à une colline).

Ses proportions sont monumentales : 100 mètres de large, 70 de profondeur, avec une façade de 22 mètres, il pouvait contenir 15 000 personnes. La cavea comporte quarante rangées de gradins séparés en deux niveaux par un promenoir intermédiaire. Les vomitorium permettaient que les différentes classes sociales ne se mélangent pas. En haut il y a des colonnades.

Vomitorium

Et comme partout, les chats sont là

Il fut offert à la cité par deux frères et dédié à la fois aux divinités nationales et à la famille impériale romaine. Aspendos avait en effet reçu ce privilège d’avoir un temple dédié au culte impérial. Il est tellement gigantesque que l’on peut le voir avec le moteur de recherche bien connu.

 

Le bâtiment de scène s’élevait sur deux niveaux. Le mur de scène était entièrement recouvert de marbre. Au IIIe siècle, l’orchestre fut entouré d’un parapet de pierre pour y permettre les combats de gladiateurs ou de fauves.

Sur le fronton du mur de scène, au centre,  nous pouvons voir une statue de Dionysos, protecteur des arts. C’est là que Dalida a donné son dernier concert hors de France.

On y donne encore des concerts lyriques lors du festival l’été, mais plus de musique moderne, car ils ont constaté que cela n’arrangeait pas les pierres. Du coup ils ont construit un théâtre pas très loin de l’autre comme vous pouvez le voir sur ce montage, où ils peuvent jouer des décibels et leur musiques de bachi-bouzouks. Ce terme n’est pas qu’une insulte du capitaine haddock, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ceux qui veulent la liste de ses insultes pour se défouler, j’en ai la liste sur un tableau Excel…Si je réussis à mettre la version PDF dans les dossiers, vous rigolerez bien…Regardez ici vous en saurez plus…. http://www.yerleske-campus.info/article.php3?id_article=134

Il est assez gigantesque, mais il vaut mieux avoir un coussin si on veut écouter de l’Opéra, car c’est du marbre bien dur, et certains sont fort longs.

 

Je me suis essayée à chanter l’air des bijoux (celui de la Castafiore de tintin), et j’ai été applaudie, et pour les allemands qui étaient là je leur ai fait une mélodie de Schubert. Je n’ai pas osé chanter d’autres airs car ma voix était froide de bon matin et j’en avais besoin pour le lendemain. Un de mes airs préférés est sur la playlist que vous avez au début. Il y a un carré au milieu et ils m’ont invité à m’y mettre ce que je n’avais pas fait au début, car l’air de la castafiore c’était un jeu. Et l’effet est bluffant. Déjà que je me passai de micro, mais là c’était encore plus fort. A Ephèse, quand j’étais allée en 1982, le guide nous avait tourné une pièce pour faire pile ou face et nous entendions le cliquetis d’en haut. Ils étaient de merveilleux acousticiens sans audiomètre… Sur le lien suivant toutes les explications techniques sur le théâtre antique:

jfbradu.free.fr/…/theatre/schema-theatres.php3

10h 00 : LE PONT SUR L’EURYMEDON

 

Renseignements historiques avec l’aide du site : Clio la muse et Wikipedia. Les liens renvoient à des détails.

La bataille de l’Eurymédon est un épisode important des guerres médiques qui a eu lieu en 469 avant J.C. et au cours duquel la ligue de Délos, emmené par les athéniens et commandée par le stratège Cimon, a vaincu à la fois la flotte et l’armée perse au cours d’une double bataille.(Cela me rappelle les versions latines où nous nous battions avec les déclinaisons et les compléments circonstanciels pour apprendre tout cela, et la guerre des gaules aussi…)Suite au rassemblement d’une importante flotte perse à Aspendos, près de l’embouchure de l’Eurymédon, dans le but de lancer une offensive majeure contre les cités grecques d’Asie mineure, le stratège athénien Cimon réunit une flotte de 200 trières à Cnide et mit à la voile vers la cité de Phaselis, qui refusa tout d’abord de l’accueillir. Il commença par conséquent à ravager les terres environnantes de cette cité et, avec la médiation du contingent de Chios de sa flotte, les citoyens de Phaselis acceptèrent de rejoindre la ligue et de fournir des troupes à l’expédition. En s’emparant de Phaselis, qui était la cité grecque la plus à l’est de l’Asie mineure et située juste un peu à l’ouest de l’Eurymédon, Cimon bloquait la campagne perse avant même qu’elle n’ait commencé en privant les perses de la première base navale qu’ils avaient besoin de contrôler. Prenant encore davantage d’initiative, Cimon emmena ensuite sa flotte directement à l’attaque de la flotte perse à Aspendos.

Le récit de la bataille le plus complet nous est donné par Plutarque, selon lequel les perses avaient mis à l’ancre à l’embouchure de l’Eurymédon en attendant l’arrivée de 80 navires phéniciens de Chypre.

La bataille de l’Eurymédon fut une victoire hautement significative pour la ligue de Délos car elle mit définitivement fin à la menace d’une autre invasion perse de la Grèce. Elle empêcha également les perses de tenter de reconquérir les cités grecques d’Asie mineure au moins jusqu’en 451 avant J.C., et conduisit plusieurs cités, particulièrement de Carie à rejoindre la ligue de Délos.

Néanmoins, en dépit de cette victoire, un statu quo s’installa entre la Perse et la ligue, les grecs ne poussant pas plus loin leur avantage et les perses adoptant une stratégie très défensive durant une quinzaine d’années. La flotte perse fut absente de la mer Égée jusqu’en 451 avant J.C., laissant l’entière domination des côtes d’Asie mineure aux grecs. La campagne suivante de la ligue de Délos contre les perses se déroula en 460 avant J.C. quand les athéniens décidèrent de soutenir une révolte dans la satrapie égyptienne de l’empire perse. Cette campagne dura six ans et se termina en désastre pour les grecs.

Nous voyons maintenant un pont Seldjoukide qui traverse l’Eurymédon, il serpente à travers le lit de la rivière.

  Vous voyez qu’il n’est pas droit, contrairement aux ponts romains. Il est assez imposant puisque nous le voyons aussi sur le moteur de recherche célèbre d’où je vous fais une capture d’écran….L’eau a le débit d’un torrent, et on se dit que cela a dû être un carnage quand les trières ont été renversées !

 

Nous faisons quelques photos, puis nous reprenons la route. je photographie des asphodèles car quand j’étais en Afrique du Nord il y en avait beaucoup. Il fait beau avec du vent.

11 h 00 : DEFILE DE MODE DE CUIR

Nous assistons ensuite à un défilé de mode dans une fabrique de cuir. Il s’agit de cuir d’agneau très fin et de fourrure, ils en vendent aussi aux russes. Il y a des modèles très beaux, mais c’est hors de mes moyens. ils ont choisi deux membres du groupe pour leur faire essayer. Ensuite nous sommes allés dans la boutique. A un moment j’avais mal à mon épaule et mon chéri commençait à me faire les points d’acupuncture pour m’enlever le mal. Un vendeur a surgi et lui a proposé de prendre sa place ; il m’a massé et m’a fait tous les points, cela valait une plaquette de cachets. Impressionnant. J’ai eu du mal à me faire comprendre, on aurait dit que certains se demandaient pourquoi nous venions là si on n’achetait pas ! Je me suis laissé tenter par un sac à l’étage en dessous, il fait sac à main et sac à dos, je l’ai marchandé aussi, comme d’habitude. Mais même à tarif réduit, je n’ai aucun scrupule car il est interdit de vendre à perte et ils y trouvent leur compte.

Publicités

Publié 15 avril 2010 par korriganebleue35 dans Voyages