Il suffit d’un volcan, et de ses colères…


Il est assez stupéfiant que dans un monde où l’homme croit avoir dominé la terre par sa technologie, il ne sache pas que Dame Nature puisse piquer quelques colères. L’événement d’Islande nous le rappelle avec fracas. Comme nous le rappelle avec brio le site ci-dessous. http://www.regeafaitunbeauvoyage.fr/geologie.html

Bobos et blingblings ne sont pas capables d’imaginer que Gaïa est plus forte qu’eux…quand bien même des conférences stériles comme à Copenhague se soldent par des échecs fondés sur des théories du prêt à penser. Voici quelques articles glanés dans certains organes de presse sérieux. Cette planète dont nous sommes les locataires et que nous ne respectons pas….pas même les écologistes "industrialisés"…..Nous homo sapiens ne sommes pas dignes de perpétuer la vie sur cette planète qui a vue la vie s’installer durant des millions d’années….quelle ironie de penser que chacun est immortel et nous permet de détruire ce qui nous entoure y compris notre "voisin" car il gêne (plante, animal, insecte ou être humain car il est différent) dans 200 ans nul se souviendra que nous avons existé…les cimetières sont emplis de ces existences passées……et pourtant je suis cartésienne mais tellement pragmatique. Nous avions eu une chance (seulement UNE) nous l’avons gaspillée……Qui pourtant parlons de ce fameux « nuage », qui, comme chacun sait voit les frontières de notre pays comme celui de 1986 de sinistre mémoire. D’aucuns diront pour nous faire peur que c’est du à notre vie du XXème siècle. Chacun sait que dire cela est ignorer que la Nature a ses cycles et les volcans avec Il serait intéressant de voir notre position par rapport à la Nature et notre vie sur terre. Quel est le sens de notre vie au moment où la planète se déchaîne, où les éléments entrent en colère ? A chaque fois on est surpris des conséquences. Quelle énergie déployée pour faire fondre un glacier et pour le magma se frayer un chemin, à tel point que les eaux vont monter de 300 mètres ?

De même quand récemment nous avons eu la tempête que nous connaissons. Mais nous sommes atteints du Syndrome des Rameaux : encensant et acclamant tel scientifique qui risquait sa vie pour nous montrer la dangerosité des volcans (paix à son âme, vous l’avez reconnu), pour nous prévenir des risques qui pouvaient arriver au moment d’éventuelles tempêtes qui ne manqueraient pas de survenir, et qu’il avait d’ailleurs prévus, ils se mettent à lyncher ceux qui dessinent des zones noires pour leur sécurité. Sachant qu’en l’an de grâce 1995 un Plan de Prévention des Risques avait été prévu, et que son application était à la discrétion des élus….Et après ils osent appeler à la solidarité nationale alors qu’ils avaient acheté leur « chez soi » en connaissance de cause… Dieu merci, là-bas il n’y avait que des moutons que l’on a déplacés.

Vendredi 16 avril

Jeudi 22 h 45

Robert Barr et Jill Lawless

La fumée et les cendres crachées par un volcan en éruption en Islande ont fortement perturbé le trafic aérien jeudi en Europe, contraignant de nombreux aéroports à fermer ou à annuler des milliers de vols: des mesures sans précédent depuis les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Jeudi soir, quelque 700 personnes ont été évacuées en Islande par les responsables des services d’urgence, a annoncé le département de la protection civile, alors que de nouvelles crues menaçaient les fermes situées dans les environs du volcan.

[….]

Les conséquences de l’éruption se sont fait sentir aussi aux Etats-Unis où plusieurs compagnies aériennes ont annulé ou retardé des vols en partance pour l’Europe. A Washington, l’aviation civile fédérale (FAA) et les compagnies aériennes ont déclaré qu’elles tentaient de dérouter plusieurs vols pour leur éviter d’emprunter l’espace aérien de l’Atlantique Nord.

Des vols au départ de l’Asie, de l’Afrique et du Moyen-Orient à destination d’Heathrow et d’autres plateformes européennes ont également été suspendus.

Les particules microscopiques et hautement abrasives des cendres volcaniques représentent un danger réel pour les avions: elles affectent leur visibilité et peuvent entraîner un arrêt des moteurs. Elles peuvent aussi bloquer les instruments associés aux sondes Pitot, comme l’indicateur de vitesse, ou abîmer les surfaces extérieures des appareils comme le pare-brise du cockpit, les ailes ou les filtres à air de la cabine passagers.

[….]

Des éruptions volcaniques avaient déjà perturbé le trafic aérien dans le monde par le passé, mais une perturbation d’une telle ampleur n’avait pas été vue depuis les attentats du 11-Septembre.

 

Dorsale atlantique               Les plaques et les volcans

[….]Le volcan islandais d’Eyjafjallajokull est entré en éruption mercredi pour la deuxième fois en moins d’un mois, entraînant l’évacuation de plusieurs centaines de personnes.(il est dans la zone blanche, sous un glacier)

L’éruption de ce volcan, situé sous un glacier à 120km à l’est de la capitale Reykjavik, a provoqué une fonte des glaces et une augmentation du niveau des cours d’eau, ainsi que des projections de fumée et de vapeur. Selon les spécialistes, elle a été de dix à vingt fois plus puissante que la précédente, le 20 mars, qui avait mis fin à plus de 200 ans de sommeil du volcan.[….]  Le Bureau sismologique aérien a répertorié une centaine de cas de vols rencontrant des cendres volcaniques entre 1983 et 2000. Dans certains cas, les moteurs des avions se sont brièvement arrêtés, mais aucun accident mortel n’a été signalé.

L’Islande, qui compte 320.000 habitants, est située sur une zone volcanique au milieu de la faille atlantique. AP

lepoint.fr : Que se passe-t-il actuellement en Islande ?
Emmanuel Bocrie (ingénieur prévisionniste météo France):
L’éruption du volcan Eyjafjöll , qui est situé à 1.600 mètres d’altitude, a commencé mercredi matin. Son "panache" – les roches anormalement chaudes qui remontent en provenance du manteau terrestre – s’élève jusqu’à 11 kilomètres d’altitude, ce qui correspond à l’atmosphère météorologique, soit l’altitude au-dessus de laquelle il n’y a pas d’événements météorologiques : ni pluie, ni nuage, ni orage… Les particules émises sont ensuite emmenées par les vents. Le "nuage" se déplace ainsi en direction de la mer du Nord, puis redescend vers le nord de la Russie, les îles britanniques et la Manche.
La France va-t-elle être touchée par le "nuage" venu d’Islande?
Le nuage devrait arriver cette nuit (la nuit de jeudi à vendredi) au-dessus du nord de la France, plus précisément au-dessus de la région Nord et jusqu’au Bassin parisien. Mais attention : cela ne veut pas dire que les Français vont voir arriver un gros nuage au-dessus de leur tête. Beaucoup de cendres seront invisibles, puisque les poussières vont se disperser. Cependant, le fait que le nuage soit invisible à l’œil nu ne signifie pas pour autant qu’il n’existe pas, et que les conséquences – notamment pour l’aéronautique – ne sont pas importantes. Par ailleurs, si l’éruption continue et que les vents ne tournent pas, la situation devrait rester identique. Et la DGAC pourrait alors décider d’éviter tout risque d’accident aéronautique en prolongeant le blocage de l’espace aérien. Il est impossible de dire à l’heure actuelle combien de temps cela peut durer, tout dépend évidemment de la durée des émissions.
Ce nuage peut-il provoquer des conséquences météorologiques à long terme ?
Si l’éruption s’arrête demain, elle n’aura eu aucune conséquence. En revanche, si les émissions continuent pendant plusieurs mois, les météorologues percevront une baisse de la luminosité et de l’ensoleillement au sol pendant un à deux ans, ainsi qu’une baisse des températures de 0,2 à 0,4 degrés pendant la même durée, ce qui a été le cas pour l’éruption du Pinatubo en 1991. Mais "monsieur Tout-le-Monde" ne s’en apercevra même pas…
Comment le nuage se dispersera-t-il ?
Ce sont essentiellement les vents qui dispersent les particules. Mais la pluie nettoie aussi les parties basses de l’atmosphère.

 Quelque chose d’assez impressionnant par ailleurs, qui se passe comme toutes les fois. Des experts autoproclamés, dont certains ne sont pas scientifiques, qui se permettent de dire l’origine de l’explosion de ce volcan. Il y a même un imam iranien qui a dit au prêche du vendredi que le volcan était la manifestation de la colère divine parce que les femmes occidentales n’étaient pas correctement vêtues selon la loi islamique ! Ainsi on profite de la détresse et de l’interrogation des gens de leur ignorance pour dire des choses, comme en Haïti ou les sectes évangéliques qui disaient aux habitants de cette île dévastée qu’ils devaient se convertir au plus vite ??? Ainsi pendant ce temps-là, d’autres événements beaucoup plus graves défilent dans notre actualité.

Publicités

Publié 21 avril 2010 par korriganebleue35 dans Non classé

%d blogueurs aiment cette page :