Mais où est donc passé Claude Allègre? Suite…et fin..


Le glacier Petermann est l’un des plus grands glaciers du Groenland reliant les

 inlandsis de l’océan Arctique. En arrivant à la mer, un certain nombre de ces glaciers

se fracassent dans l’eau avec une langue de glace flottante ».

Envisat a observé un événement rare dans l’Arctique depuis début août – un iceberg géant rupture du glacier Petermann dans le nord-ouest du Groenland.  Le 7 août 2010, Envisat met bien en évidence la rupture de l’extrémité nord du glacier Petermann. Ce grand bloc, de 245 kilomètres carrés s’est détaché de la banquise et baptisé Petermann Ice Island, est désormais à la dérive.

La langue de glace du glacier Petermann est le plus important au Groenland, avec une extension d’environ 70 km jusqu’à début août. Ce glacier de marée de l’eau régulièrement les progrès vers l’océan à environ 1 km par an. Au cours des mois précédents, les images satellitaires ont révélé que plusieurs fissures sont apparues sur la surface du glacier, ce qui suggère aux scientifiques qu’un événement rupture était imminente.

Dans l’image radar d’Envisat prise le 3 août, la langue de glace était encore intacte, mais, le 4 août, une grande partie de la langue de glace flottante a été séparée du glacier, donnant naissance à ce qui est actuellement le plus grand iceberg dans l’hémisphère nord. Un tel processus de détachement, appelé «vêlage», se produit régulièrement sur le glacier Petermann, avec de plus petits événements vêlage à l’été 2008 et 2009. de grands événements vêlage sont rares, le dernier événement de manière particulièrement significative étant documenté en 1991 par l’ESA ERS-1 par satellite.

L’iceberg détaché est maintenant à environ 30 km par 14 km de la taille d’une superficie d’environ 245 km ². Il est flottant loin de glacier Petermann et entre dans le détroit de Nares, qui sépare le Groenland de l’île d’Ellesmere au Canada.L’esa montre une animation du glacier à la dérive.

Le détroit de Nares relie la mer de Lincoln et de l’océan Arctique à la baie de Baffin. Le détroit est normalement navigable par les brise-glace pendant Août / Septembre, lorsque l’étendue des glaces est à son minimum après l’été période de fonte. Envisat ASAR images seront utilisées dans les prochains jours pour surveiller le mouvement de l’iceberg géant à l’appui de la navigation brise-glace.

Le système d’imagerie radar utilisé par Envisat et d’autres satellites est particulièrement adapté pour observer les régions polaires, car il peut acquérir des images à travers les nuages ou le brouillard, nuit et jour.


Selon les chercheurs, l’ampleur de la rupture observée ce mois d’août est exceptionnelle et survient après six mois de
températures très élevées. Ce grand morceau de glace, que le National Ice Center a baptisé comme les précédents île Petermann (Petermann Ice Island), pourrait gêner la navigation dans les prochains mois.

Cet énorme iceberg s’apprête en effet à entrer dans le détroit de Nares et pourrait alors, comme ses prédécesseurs, partir vers le sud et encombrer la baie de Baffin et la mer du Labrador, gênant ainsi la navigation.

La planète craque.

Il est où, Claude Allègre ? Lui qui était le premier à rouspéter après les écologistes chargés de nous fiche la pétoche, silence radio ….Lui qui nous disait que l’écologie c’était de l’arnaque….En attendant les cyclones, typhons et autres catastrophes s’enchaînent et continueront si nous ne changeons rien. Nos glaciers fondent désespérément et nous avons un mois d’Août qui vire à la Toussaint…

 

 

 

 

Publicités

Publié 17 août 2010 par korriganebleue35 dans Actualités et politique

%d blogueurs aiment cette page :