ça y est, moi aussi j’ai fait mon « tapin »et la crèche !!!(clin d’oeil à Lili)


Voici donc ici

Mon travail une fois fini, enfin presque puisque les restanques(sortes de terrasses

seront accrochées à la montagne(en ce moment elle sèche, faite avec du

papier, du plâtre et du marc de café séché pour faire la terre. Je mettrais dessus des

carottes et des lavandes en pâte « fimo ».

Noël sans les bergers ne serait point, ils sont les premiers à avoir reçu la bonne nouvelle et à la chanter. Sur la droite,

dans le fond, le marché provençal avec Victorine qui braille

pour vendre son poisson derrière son étal.

Chez le boulanger

La brouette avec sa vache apporte le bois pour faire cuire le pain que

l’apprenti va aller livrer, alors que le second continue de bosser pendant

que le patron s’est endormi dans son pétrin !!! Heureusement sa femme qui est prévoyante a fait un stock et vous

voyez qu’il y a un peu d’avance. Vous voyez aussi la femme au chou et à l’ail.Sur le côté il y a une lumière LED pour

éclairer la boutique.

Là-haut les artisans s’activent , dans la maison du bouesou le menuisier travaille

et le rémouleur a un certains succès car il ne vient pas souvent pour affuter les couteaux.

Les bretons de Pont L’abbé et de Quimper se sont déplacés eux aussi ..(Blagounette bretonne : pourquoi sommes

nous tous frères et sœurs en Bretagne ? Parce qu’il n’y a Kemper -Quimper, quoi…-Lolilou, comme dit ma grande).

Vous voyez notre fière  bigoudène avec sa haute coiffe…

Vous les voyez mieux sur celle de l’an dernier, avec celle de Pont L’Abbé et celle de Kemper, et l’homme vêtu de son bagou braz.

Tout le village et ses invités sont là...La femme à la courge est là avec son fiston elle aussi. Le message de La Bonne Nouvelle est là pour tout le monde…La borie qui permet aux bergers de se reposer pendant la nuit.(c’est moi qui l’ai faite avec du papier mâché et une petite boîte de conserve.

Le chant de Noël par excellence :

Dans les écritures ils disent « il y avait des bergers qui étaient aux champs et gardaient leurs troupeaux. Soudain l’ange du Seigneur leur apparu et ils furent vraiment effrayés. Il leur dit ne craignez point car je vous apporte la Bonne Nouvelle : il vous est né un sauveur, le Christ et Seigneur. « Puis les anges chantèrent « Gloire à Dieu dans les hauteurs et paix aux hommes de bonne volonté », ce qui devint ensuite note Gloria que l’on chante ne refrain dans « les anges dans nos campagnes », célèbre cantique sans lequel ne serait point avec l’Adeste Fideles.(Ci-dessus)

C’est pour cela qu’au-dessus l’ange Bouffareou s’époumone pour annoncer avec sa trompette l’heureux événement.Je le mets toujours au-dessus sur le toit de la crèche avec Sainte Anne, Sainte Thérèse, Sainte Lucie et sa couronne de bougies sur la tête .Jésus n’est pas encore arrivé mais tout est prêt pour l’accueillir.

Voici le lien pour voir la suite, ce n’était qu’un début, la suite des photos ici, après avoir cliqué sur le lien, cliquez sur la vignette et vous verrez tout :


https://skydrive.live.com/embed?cid=39213B31E02D99E8&resid=39213B31E02D99E8%214546&authkey=AAhn-egpVyJ24x8
x_3be452da

NEDELEG LAOUEN !!! (Joyeux Noël en breton).

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :