A bicyclette…Arlette N°2


 

Merci pour la décoration !!!!!

RÉSULTAT :

En ce frais et pluvieux mois d’avril, il fallait être

sérieusement fada pour partir dans cette ÉQUIPÉE et

avoir un attirail de quasi professionnel. Il s’agissait

d’affronter cette MYTHIQUE course, JALONNÉE

de pavés, frappée par les INTEMPÉRIES qui

AGGRAVAIENT  les risques de chute. Parfois le vent

ASSÉCHAIT les pavés inondés par la pluie, mais

n’enlevait malheureusement pas la boue,

d’où ce nom d’enfer du Nord bien mérité.

L’approximation n’était donc pas de mise.

Les plus grands coureurs, que dis-je,  les rois de la petite

REINE s’y étaient SUCCÈDÉS, dans une chevauchée

FANTASTIQUE qui n’avait rien à envier au film éponyme !!!

 

La foule ne s’y trompait d’ailleurs pas, qui, canalisée

par des barrières, s’approchait dangereusement des

CARREFOURS afin d’encourager ses champions,

dans une ambiance festive. Ils savaient tous que c’était

l’INCONTOURNABLE passage avant le tour de France. .

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :