Pour Arlette : En réunion….


PARTICIPER à cette réunion ne me disait rien, même s’il devait soi-disant en DÉCOULER

des améliorations. C’était un mauvais MOMENT à passer, qui ne laissait PRÉSAGER rien

de bon, où l’on nous demandait de RESPECTER des OBJECTIFS sans moyens aucun de

le faire. Pour mon cas PERSONNEL, une sainte colère m’avait envahi, même si depuis toute

petite il m’avait été rabâché que le manque de maîtrise de soi était RÉPRÉHENSIBLE. Nous

prenions un drôle de virage…Tous ces orateurs, avec SUPÉRIORITÉ  et autorité, même une

certaine superbe, nous faisaient croire, par un ABUS de superlatifs, que grâce à leur plan,

tout serait FORMIDABLE et dans le MEILLEUR des mondes pour nous .

La nouvelle gouvernance, comme ils disaient…La T2A (tarification à l’activité)

et l’EPRD (État Prévisionnel des Recettes et Dépenses, plus classe que budget,

c’est la novlangue) ne les affolaient pas, ils s’y plongeaient

avec délices et transformeraient notre hôpital en machine à cash, avec un budget

bénéficiaire. A quel prix ??? Ben voyons Léon, ils étaient les seuls à y croire et la

majorité de l’auditoire y allait parce qu’il y avait émargement et que c’était obligatoire… 

Publicités

Publié 16 juillet 2012 par korriganebleue35 dans Ateliers divers, Mes poèmes...

%d blogueurs aiment cette page :