La rentrée, pour Ella


Voici le temps des souvenirs, on commence par moi, le pensionnat ou j’ai passé deux ans à mon adolescence, ils ont fait des travaux mais j’ai réussi à récupérer des vieilles cartes postales et une copie de photo de classe retrouvée sur copains d’avant.

 Le dortoir se trouvait tout en haut…La cour d’honneur à l’intérieur

donnait sur le parc et il y avait une cloche comme au monastère

qu’était charger de sonner celles qui s’étaient bien conduites pour

annoncer la fin de la récré et la messe.(Tous les jours à midi)

Ça et le « Pain d’Ange » étaient pour nous une récompense (c’était

les restes des plaques qui servent à fabriquer les hosties).(C’était

une école « du Bon Dieu » comme on disait alors, l’école du diable

c’était quand il n’y en avait pas d’autre.)

Il y avait un magnifique parc et nous sautions à la corde,

faisions du cerceau. Nous n’étions que des filles car, à l’époque

les garçons n’étaient pas avec nous. Ils avaient un autre

pensionnat plus loin et on se retrouvait des fois à l’église pour

« les temps forts ».

J’y suis restée ma 4° et ma 3°, et au lycée je suis retournée en

Algérie dans mon lycée d’origine que vous voyez ici ; mes parents

formaient des enseignants en coopération.

Puis je suis devenue

maman et j’ai mis mes filles dans la meilleure école primaire de

Rennes,(ci-dessous) puis au meilleur lycée. Là aussi il y a un beau

parc et des années après, mes filles reviennent toujours à la fête de

l’école et voir les maîtresses.  

La grande rentre en deuxième année à l’école des Mines d’Alès, la

petite rentre en Première S au lycée Saint Martin, et veut faire Veto,

elle fait du chinois en LV3 pour être « véto aux pieds nus »(en Chine il

y a des « médecins aux pieds nus » et des « veto aux pieds nus ». je l’ai

mise à courir car c’est une vraie gazelle, et un caddie de bouquins

car elle ressemble à un sherpa tellement elle est chargée…Demain

week-end, yes…

 

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :