Pour Ella, l’automne et les Hirondelles…


Chez les Celtes

L’hirondelle est représentée dans le domaine mythique celtique par le nom de Fand,

épouse du dieu de la mer Manannan. Tombée amoureuse de Cùchulainn, elle l’invite

dans l’Autre monde et il passe un mois auprès d’elle. Puis il l’abandonne et est repris

par sa femme Emer. Avec beaucoup de mélancolie Fand retourne alors vers son mari,

qui est revenu la chercher. Un autre personnage mytique du panthéon celtique est Fandle,

l’un des trois fils de Nechtan-Soene, tué par Cùchulainn lors de sa première expédition

sur la frontière de l’Ulster Fandle, d’une extrême légèreté combattait au-dessus de l’eau.

Dans cette mythologie celtique, l’hirondelle apparait liée à un symbolisme de la fécondité

et de l’alternance.

Voici mon travail sur l’automne, accompagné d’une récitation que j’ai gardé de mon CE2,

c’était il y a bien longtemps, avec les cahiers au porte plume, que j’ai gardé

précieusement. Je vous la soumets ici : 


Victor Hugo ( 1802 – 1885 )

Chanson

Les hirondelles sont parties.
Le brin d’herbe a froid sur les toits ;
Il pleut sur les touffes d’orties.
Bon bûcheron, coupe du bois.

Les hirondelles sont parties.
L’air est dur, le logis est bon.
Il pleut sur les touffes d’orties.
Bon charbonnier, fais du charbon.

Les hirondelles sont parties.
L’été fuit à pas inégaux ;
Il pleut sur les touffes d’orties.
Bon fagotier, fais des fagots.

Les hirondelles sont parties.
Bonjour, hiver ! bonsoir, ciel bleu !
Il pleut sur les touffes d’orties.
Vous qui mourez, faites du feu.

Victor Hugo
Poème écrit le 27 septembre 1853 et non publié du vivant de l’auteur.
L’art d’être grand-père, 1877

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :