Nouvelles de printemps


J’ai changé la musique car c’est ce que je travaille en ce moment, le « prélude de la goutte d’eau » de Chopin. Je remercie Manik qui m’avait donné le code que j’ai précieusement gardé.Mon frère est enfin en terre depuis le 6 mars.Un mois et deux jours que mon frère est mort, je pense souvent à lui. Ci-dessous ce que l’on a chanté le vendredi saint.

Au bureau c’est la période des grands travaux dans la pièce  qui me sert de bureau. Ils sont en train de changer la disposition des étagères pour ranger les dossiers, nous allons avoir des armoires sécurisées, qui ferment à clé. Seul bémol, la première sera obligée de rester ouverte car il y a l’interrupteur à l’intérieur…. Tous les dossiers du personnel seront donc centralisés dans mon bureau. Ils ont démonté le classeur rotatif qui ne fonctionnait plus très bien et nous cassait les oreilles, enlevé le frigo qui datait de Mathusalem, et mis du lino à la place de la moquette qui était dessous le Kardex. Ils ont aussi repeint le mur, avec une peinture à l’odeur pestilentielle. Comme mon meuble de bureau n’est plus adapté à la pièce est très ancien, la décoratrice va venir et me choisir un bureau plus adapté et va voir avec l’ergonome un bureau adapté à mes problèmes d’épaule et de dos. Soit 8000€ de travaux en tout!!! .

Comme il y a ces grands travaux dans mon bureau, j’ai un bureau avec un poste informatique  au secrétariat, où nous sommes trois en open space. Elles sont souvent au téléphone pour répondre aux demandes du personnel, du directeur, accueillir ceux qui viennent et répondre à leur questions, les orienter vers le bon bureau, deux imprimantes et le fax font plein de bruit, ainsi que le photocopieur…Je suis obligée de mettre des boules quies pour faire certaines tâches à l’ordinateur qui demandent de la concentration.

Ma maladie intestinale ne me donne pas de répit, j’ai dû aller plusieurs fois voir le toubib pour essayer de moins souffrir. Je prends des probiotiques qui sont sensés réensemencer ma flore intestinale, et j’ai dû plusieurs fois demandé à ma chef de déjeuner chez moi car normalement c’est défendu de sortir de l’hôpital, il faut manger à la cantine. Je regarde le menu sur l’Intranet (internet de l’institution, tout ce que l’on doit savoir est dedans, l’annuaire téléphonique des services, chaque service a son site avec les informations dont les autres pourraient avoir besoin.Cela va du prochain congrès aux imprimés de formation à télécharger et à remplir en ligne….), et si il y a des choses que je ne peux manger, je rentre et me fais un bol de riz, de la quinoa, ou de la semoule de couscous avec une tranche de jambon. 

Plusieurs fois en rentrant du bureau je suis revenue à pieds, il y en a pour 30 minutes. J’ai déjà perdu 10 KGS 300, et je continue, je vais un peu marcher dans un Parc au centre ville, le Parc du Thabor pour ceux qui connaissent. Il y a des tas d’arbres exotiques, un super cèdre du Liban qui doit avoir au moins cent ans. Tous se sont parées aux couleurs du printemps. Il y a une série de cascades qui a été remise en eau et des tas d’arbres en fleurs des magnolias et d’autres dont je n’ai pas le nom, la pancarte n’étant pas toujours là. Il y a une volière avec des oiseaux de toutes les couleurs, des perruches et d’autres, aux couleurs qui flashent. Il y a aussi une roseraie avec une sorte de labyrinthe, mais il est trop tôt pour voir les roses. Il y’a aussi un kiosque à musique où il se passe régulièrement des choses, nous y chantons lors de la fête de la musique. (Nous nous appelons l’ensemble vocal du Thabor, c’est un nom prédestiné…) Il y a plein de pelouses, sur certaines on peut marcher dessus, d’autres se font bronzer ou déjeunent sur l’herbe. Des mamans avec leur bébés en poussette se promènent dans les allées. Il y a plusieurs bassins, il y en a un qui a des poissons rouges dedans. Il est encerclé de plusieurs bancs pour faire une pause. J’ai un compteur de pas sur mon téléphone, nous avons fait 7400 pas, ce qui fait 4.5 kms à l’intérieur du parc. Encore nous n’avons pas tout vu car avec les pollens et les petites fleurs qui volaient j’étais essoufflée et nous avons dû rentrer.

J’ai vu le pneumologue à la Clinique pour mes apnées du sommeil, il est content de mon amaigrissement, m’a encouragé, et m’a dit que je serai réenregistrée le 17 juin. En fonction des résultats il me mettra le traitement. Il m’a fait aussi des examens pour explorer mon asthme, en deux coups de cuillère à pot c’était réglé, il m’a dit que j’en ai juste un peu.. A l’hôpital il aurait fallu un mois pour prendre RDV et nous aurions eu deux services pour faire ça ; un pour explorer l’asthme, et le pneumo. ma fille cadette à la fac de sciences a l’air de bien marcher, mais ils ont beaucoup de boulot et elle me taxe souvent mon ordi pour sortir des fiches que leur ont préparé leur professeur. Voilà les nouvelles…

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :