Archives de la catégorie ‘Evenements

Joyeuses fêtes !!


Voici ce que nous chantons pour la messe de Minuit. Je vous souhaite de bonnes fêtes.

Veni emmanuel

Début de la messe de minuit, nous partons du fond de la Cathédrale plongée dans le noir, en deux rangs avec une bougie à la main. Nous chantons le refrain pendant que des solistes dans le choeur chantent les couplets, puis une fois placés nous chantons tous ensemble le dernier couplet, et la lumière s’allume. Puis nous chantons le puer natus est pendant que Jésus est mis dans la crèche.

J’ai quelques jours de congé où je profite pour me reposer car je suis fatiguée par des crises d’arthrose, j’ai le genou droit et la hanche droite qui sont atteints, je vais avoir une IRM au mois de février où il est question de me poser une prothèse de hanche. Si je connais la technique pour l’avoir plusieurs fois instrumentée pendant que j’étais infirmière de bloc opératoire, je crains l’anesthésie car chaque fois que j’ai dû être endormie cela c’est mal passé.

Pour Noël nous l’avons passé chez une amie des Antilles qui nous a fait de la cuisine de là-bas. Mais nous avons quand même mangé du foie gras. Nous nous sommes séparés à 2 h00 c’était chaud pour la messe de 10 H 00, du coup nous avons vu la messe à la TV et la bénédiction urbi et orbi du pape François. 

J’aurai peut être mes filles pour la nouvelle année mais elles sont pour l’instant chez leur grand-mère paternelle.

Publié 28 décembre 2017 par korriganebleue35 dans Evenements, Non classé

Tag(s) associé(s) :

C’est Noël, la chorale travaille


Voici ce que nous travaillons avec la chorale, mais avec une harpe celtique bien entendu…Tout çà pour se mettre dans l’ambiance de Noël… Pour nous nous restons dans la simplicité ; messe puis dîner simple amélioré : 

  • Foie gras et pain d’épice aux figues, avec un verre de Loupiac (vin sucré comme le Monbazillac ou le Sauternes, mais pas le même prix)

  • Steack de biche avec des chips maison (C’est facile, il suffit de découper les pommes de terre avec l’économiseur, puis de les mettre dans la friteuse juste pour les dorer)

  • Fromages

  • Glace au nougat et fruits rouges, avec un verre d’Asti Spumante (un peu comme le Champagne, mais plus fruité et moins cher)

  • Une petite verveine du Velay pour terminer

Puis nous avons vu la messe de minuit à la télé en direct de Rome. Sans tomber dans l’idolâtrie, j’aime bien ce pape. A minuit j’ai posé le petit Jésus dans la crèche en même temps que lui..J’ai bien aimé son homélie, il n’a pas peur d’appeler un chat un chat. Comme mes filles sont avec leur père, nous ouvrirons nos cadeaux à leur retour. Nous nous sommes couchés à trois heures du matin, et les chats se sont fait entendre à quatre car ils voulaient un câlin. Mon chéri nous a offert une smartbox avec des soins thermaux pour deux. J’ai hâte d’y aller….Je me suis réveillée à onze heures, mon nouveau signe astrologique : loir ascendant marmotte….

Publié 26 décembre 2016 par korriganebleue35 dans Evenements, Fêtes et traditions, Vie quotidienne

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Vers le lac Balaton ; la presqu’île de Tihany


 

Le lac Balaton

Superficie : 592 km²
Profondeur moyenne : 3,20 m
Longueur : 77 km
Altitude : 105 m
C’est une petite mer intérieure qui génère un microclimat, pas trop chaud en été, ni trop froid l’hiver. A noter que l’hiver le lac est gelé, ce qui permet de faire du patin à glace ou du char à voile. Le guide nous a expliqué que cette année il n’y a pas eu de gel.Le lac est entretenu par de multiples rivières et par des sources. Son débit est régularisé par une écluse sur le canal Sio qui rejoint le Danube. Parfois le vent se déchaîne et il y a des tempêtes. L’été un bac permet d’aller de la rive Nord à la rive Sud. La rive Sud est plus intéressante pour les vacanciers car il y a un plateau continental qui permet de ne pas s’enfoncer trop vite dans l’eau ce qui est pratique pour les enfants. Avant avec le rideau de fer c’est là que venaient les Allemands de l’Est en villégiature, maintenant ils vont en Croatie et ce sont des habitants de Budapest qui les remplacent. Il y a quelques belles villas, mais pour la plupart, il y a des grands hôtels de l’époque communiste dont un est en cours de déconstruction. On peut venir de Budapest par le train jusqu’au lac. C’est devenu une réserve ornithologique et maintenant les nouvelles constructions ne sont pas autorisées. Il y a des sources chaudes un peu partout sur le lac, qui d’après le guide, guérissent les rhumatismes. Il reste des geysers d’une époque volcanique révolue mais qui ont tendance à se tarir. Le lac est rempli de poissons (plus de 40 espèces), on y trouve des sandres, des carpes, des silures. Il y a sur la rive Nord des vignes où l’on produit du Tokay et un peu de rouge et de blanc.

La presqu’île de Tihany

Hongrie-paprika-marche-rouge

 Tihany et ses environs sont pleins de curiosités, nombreuses d’entre elles sont encore à découvrir. 

Tihany est la seule presqu’île du lac Balaton, elle attire par sa situation géographique pittoresque, ses curiosités géologiques, ses monuments historiques et ses espèces rares de plantes et d’animaux près d’un million de touristes chaque année. Le paysage a été formé par les forces volcaniques il y a des millions d’années. Les deux lacs qui se situent au dessus du niveau du lac Balaton: le Lac Intérieur et le Lac Extérieur se sont formés dans des restes de cratères. Les découvertes archéologiques prouvent que la presqu’île était déjà habitée à l’âge préhistorique. L’ancètre de la commune de Tihany a été fondé au Moyen Âge quand en 1055 André I er a fait construire ici le lieu de sépulture de la famille royale et un monastère où il a invité des moines de l’ordre de Saint Benoît. C’était le début de la vie de l’abbaye bénédictine. Au 16 – 17ème siècles, à l’époque des guerres turques, le monastère, transformé en château a été détruit mais au 18ème siècle il a été reconstruit en style baroque et depuis il se dresse au sommet oriental de la presqu’île et est devenu le symbole séculaire de Tihany. Depuis quelques années l’abbaye bénédictine est de nouveau la propriété des moines bénédictins qui s’occupent également du musée de l’abbaye bénédictine.

A part les curiosités géologiques, la presqu’île est également l’habitat de plantes et d’animaux rares. En 1952 elle est devenue la première réserve naturelle en Hongrie. La presqu’île est aujourd’hui sous la Direction du Parc National du Haut-Pays du lac Balaton. Les visiteurs ont la possibilité d’y faire des randonnées, il vaut la peine de regarder les cellules des moines, la Maison d’Or, le sommet Kiserdő (Petit Bois) et beaucoup de choses sont encore à découvrir.

Le nombre d’habitants de la commune est près de 1400, la population vit directement ou indirectement du tourisme.

C’est là que nous avons déjeuné.

P1070012

Nous avons mangé dans une Tcharda typique. Nous avons eu droit à une bouillabaisse de sandre au paprika (ce sont en fait des piments d’espelette), Du sandre meunière avec des pommes de terre sautées et une sauce champignons paprika, puis une crêpe avec du fromage blanc dedans, accompagné d’un verre de vin blanc. Pour ce qui est de la bouillabaisse, c’était juste du bouillon au paprika avec le poisson dedans, je préfère celle de Marseille….

Ensuite nous avons visité l’abbaye de la presqu’île de Tihany. L’église a été reconstruite en style baroque, mais c’est rococo, je trouve ça un peu trop chargé. Puis nous sommes rentrés à Budapest car il était tard….

P1070007P1070010 P1070011

Publié 13 juin 2014 par korriganebleue35 dans Evenements, Voyages

Tag(s) associé(s) : , , , ,

La nuit des cathédrales.


baxter_musiqueKT

Le deuxième samedi du mois de mai a lieu la nuit des cathédrales.

Ceci a commencé en 2008 avec trois cathédrales et maintenant il

y en a 26 d’inscrites cette année, dont une en Allemagne et une au

Luxembourg. Liste des Cathédrales participantes : 

Nuit des Cathédrales....

Ceci sur proposition de la Conférence des évêques,

organisation qui les regroupe tous…

http://www.nuit-des-cathedrales.org/

563456barredesparationmusique

Le principe est le suivant :

  • Faire des animations, des expositions, de la musique spirituelle,

éventuellement un « topo » sur l’histoire de la cathédrale ou sur une personne

marquante localement (compositeur de musique, peintre, sculpteur d’art sacré…)

pour inviter les personnes à rentrer dans la Cathédrale, qu’ils y viennent

déjà ou pas du tout. Ceci de 20 h 30 à 0 h00. Chaque Cathédrale a donc son projet

avec le cahier des charges ci-dessus énoncé.  

  • Faire connaître aux autres Cathédrales notre programme par l’intermédiaire

d’un site dédié, sur lequel est affiché des photos

de la Cathédrale et un lien vers son site quand il y en a un, et lors de la

publicité dans chaque diocèse, indiquer que c’est un projet commun à

plusieurs Cathédrales..

563456barredesparationmusique

Ceci sera notre première participation pour rennes.

Le programme pour Rennes est le suivant

http://www.nuit-des-cathedrales.org/programme-2013/article/rennes

Dans ce cadre, les choeurs de la Cathédrale donneront

La  « Via Crucis » de Franz Liszt, qui est une méditation sur la Passion du Christ.

Traduction des paroles : 

http://operacritiques.free.fr/css/index.php?2010/02/25/1486-ferenc-liszt-franz-via-crucis-v-une-traduction-francaise-le-chemin-de-croix-kreuzweg-stations

563456barredesparationmusique

Notre Chef de Choeur, Fabien Barxell :

images-4 

Notre organiste de grand orgue, Jean -René André (http://jeanreneandre.blogspace.fr/)

images-3 

http://www.florence-rousseau.com/)Orgue de Choeur,  Florence ROUSSEAU: 

images-9

563456barredesparationmusique

Des vues de la Cathédrale :

images-1 images-2

imagesimages-8images-7

Le maître autel, nous chantons devant, sauf en concert

ou nous chantons plus en avant, avec la maîtrise :

maitrise-de-la-cathedrale-de-rennes 

 

J’espère que mon petit reportage vous invitera à aller faire un tour dans

votre cathédrale si d’aventure elle participe à cette grande soirée…

Pour nous il s’agit non seulement de sortir des sons lorsque l’on chante,

mais comme être vivant de faire sentir ce supplément d’âme qui donne

sens à ce que l’on chante et le transmettre à l’auditeur.Il s’agit aussi

de participer à un moment festif différent de la liturgie habituelle.

Merci à Ella pour ses barres de séparation que je garde précieusement

et dont je me sers à l’occasion…

563456barredesparationmusique 

Un Match spécial….


FÊTE DE LA PENTECÔTE 2012 DU DIOCÈSE DE RENNES ,

ou MA JOURNÉE D’HIER…..

Les 3 400 collégiens et lycéens, rassemblés ce dimanche matin, à Rennes, à la salle du

Liberté, à l’occasion de la Pentecôte, sont tous sortis sur l’esplanade de Gaulle à 11 h 30

afin de danser sur une chanson du groupe de pop-louange Glorious.(Ci-dessus)

Après avoir répété la chorégraphie à l’intérieur de la salle, où les musiciens lyonnais

de Glorious étaient en concert, la foule des jeunes a donc participé, sous le soleil, à

cette flash-mob géante, dansant et tapant des mains sur Vous recevrez une force, le

morceau dont les paroles sont :« Viens Saint-Esprit embraser les nations / Viens

Saint-Esprit sur cette génération. »Nous avons chanté cela dans le stade en

introduction, et des jeunes au milieu mimaient ce qu’il fallait faire : lever, taper

des mains, tourner….Le chant ci-dessous :

Le stade a ouvert à midi et l’on a chanté, pique-niqué dans la bonne humeur.

Les paroisses de tous les cantons se succédaient petit à petit, et un bracelet

de couleur indiquait notre place.

Puis la messe arriva avec la confirmation des jeunes et adultes. J’étais un peu

surprise de taper des mains pendant le messe, surtout que certains n’étaient

pas vraiment en mesure…

Ci-dessous MON DIAPORAMA, la musique est celle de l’organiste de la Cathédrale

sur la prière à L’Esprit Saint de notre Archevêque…. TEXTE : http://wp.me/p19Vi2-Gv:

Nous étions vingt-trois mille, rassemblés au Stade Rennais, pour la messe

géante de Pentecôte célébrée par Mgr d’Ornellas archevêque,

entouré de 120 prêtres.

Il y avait le feu, pas besoin de l’allumer !!!

Un engagement personnel :

Ma fille était servante d’autel, elle est entourée d’un cercle rose sur le diaporama.

Durant la cérémonie, 800 personnes, jeunes et adultes, ont reçu le sacrement de

confirmation. Pour les confirmands, cette journée est un moment important, la

confirmation de leur baptême, leur engagement à poursuivre dans la foi.

Le temple de l’esprit :

« On se retrouve dans ce temple du sport devenu, le temps d’une journée, temple

de l’esprit, indique le père Nicolas Guillou, prêtre à Bruz. En recevant la

confirmation, ces 800 personnes vont recevoir une grâce supplémentaire

de l’Esprit Saint. Ils auront le goût, la force de s’engager  dans l’Église.

L’Église n’est pas morte, elle est bien vivante. »

A plusieurs reprises l’animateur nous a fait chanter que l’assemblée, et

ce n’était pas mal du tout…Puis nous avons fini par un groupe de louange

GLORIOUS, dont voici les deux titres phares..Pas trop compliqué

musicalement, mais efficace à répéter….

Chant pour la bénédiction finale, cela change des « Alleluia, Amen!  »

que l’on entend si souvent,

Chant de sortie, tous les jeunes sautaient sur les bancs, et la reprise du

tout premier…….Cela faisait autant de bruit qu’un jour de match…

 


Séquence émotion, anniversaire


11 mai 1991, 11 mai 1996

Ma grande a vingt et un ans… Je me souviens de sa première nuit, où, dans ce

berceau à mon côté, je la regardais. Je ne pouvais dormir car elle sortait de moi.

J’en avais bavé avec ma césarienne, j’avais dû batailler pour qu’elle vienne avec moi,

et je voulais voir quel temple le Saint Esprit avait construit en moi.

Eh oui, VINGT ET UN ANS DÉJÀ !!!!! Elle est devenue une jolie demoiselle bien

trop indépendante à mon goût, que j’aimerais de tant en tant habillée en jupe

volantée qui lui va si bien. Sûrement mon choix de la scolariser à l’école Montessori

malgré ce qu’il m’en coûtait.

Qui aurait pu imaginer que cette petite crevette de 2k 950 ferait partie

aujourd’hui de l’équipe de rugby féminine de son école des Mines à

Alès, laquelle mettrait à l’équipe finaliste une raclée mémorable de 6-0 ! en finale.

Elle, relativement pondérée d’habitude, voire réservée, je la vis enthousiaste et

jubilatoire, comme quand jadis elle faisait Mr Loyal pour le spectacle de fin d’année

de l’école du cirque de RENNES. En effet, quand je lui demandais comment s’était passé

un examen fort difficile, dont sa carrière future dépendrait, commença par me répondre : 

«tu sais, nous sommes lespremiers au cartel » (séries d’épreuves sportives entre toutes

les écoles des Mines,

le gagnant est celui qui a le plus de points…Cette année c’est donc Alès qui a remporté

le trophée)

 

Je me souviens des rares moments où le soir je pouvais lui lire les « belles histoires de Pomme

d’Api » quand je n’étais pas de garde, moments trop rares à mon goût. Le bac scientifique

avec mention très bien, je me suis dit qu’elle suivrait mes pas dans la santé, mais non ;

travail de galérien, point d’heures, me dit-elle, regarde ta fatigue…Nous avons été reçues

en grande pompe par le préfet, le recteur d’académie car elle a reçu le prix de la vocation

scientifique des filles.20 en maths, je n’en aurai pas rêvé !!!

Une bourse, et elle était dans le journal…De quoi clouer le bec à

toute la famille qui trouvait que nous avions trop d’ambitions…Ingénieur en environnement,

voilà son projet… Puis ses deux ans de prépa qui l’ont changé, elle est devenue beaucoup

plus sérieuse…Le temps passe trop vite, mais je ne serai pas granny tout de suite,

puisqu’elle fait des études…Je ne pensais pas discuter sens de la vie avec elle, même

si j’avais essayé de lui transmettre certaines valeurs . Et nous avons chaudement discuté

pour les élections puisqu’elle votait pour la première fois…Vraiment fière de l’avoir..


12 Mai 1991-12 mai 2012

La petit a Seize ans !!!. Certaines mauvaises langues m’ont accusé d’avoir calculé mon

coup pour avoir mes deux mois en congé l’été, où comme chacun sait, le secteur de la

santé est sous tension. Mais Papa Bon Dieu l’avait décidé, et, malgré les précautions

prises mon médecin, toutes les deux ont brisé leur coquille trop tôt…Même si je

trouve encore leur père un peu rustre, son caractère de cochon nous a bien servi pour

que je me fasse respecter et qu’ils respectent mes filles. Même en clinique, les cliniques

sont tombées dans l’industrie malgré la démarche qualité qui commençait déjà.Il fallait

montrer patte blanche, j’avais un excellent gardien du seuil…Elle qui est restée encore

poupinette est plus féminine que sa soeur et je suis parfois obligée de me battre contre

leur tempérament de taureau, la petite voulant se trimballer en short dans une « cité »

bourrée de femmes cormorans où pour leurs maris même une cheville est érotique….Mais

j’y arrive pour le moment, même si elle est dans sa période aduleschiante. Nous faisons

quand même du chinois ensemble (elle l’a pris en troisième langue…). Son projet : être

« vétérinaire aux pieds nus », comme il y a en Chine des médecins aux pieds nus. Elle

murmure des choses à nos chats énervés, et cela leur fait un effet bœuf, les voilà

tout sages…Elle est donc chargée des soins délicats.

Je suis contente que leurs parcours scolaire qui m’a demandé des sacrifices leur ait

donné une certain esprit critique et qu’elles ne soient pas des moutons publicitaires,

même si nos caractères trempés (je suis sagittaire) se « frittent parfois. 5 en école

privée, désolée, mais valeurs chrétiennes et continuité du service oblige, je ne veux

pas être obligée de poser des congés quand ils sont en grève, n’en ayant pas

beaucoup…)

Mon regret est qu’elles soient moins proches de la reine-mère qui ne comprend

pas toujours qu’en seconde et à l’école des Mines trois minutes se transformant

en une demi-heure sont beaucoup…..



Publié 12 mai 2012 par korriganebleue35 dans Evenements, Vie quotidienne

Tag(s) associé(s) : , , ,

Réception orientale,frog Mumu’s write…


Bien que ce fût Carême, il était, comme chacun sait, point question de JEÛNER le jour du Seigneur, surtout quand il s’agissait d’accueillir une prestigieuse invitée. J’étais sur un petit NUAGE car nous devions accueillir une amie de longue date qui passait très rarement par chez nous. Son travail de directrice des soins dans une maison de retraite de deuxième catégorie occupait la meilleure partie de son temps. Mon projet était donc de lui changer les idées par ce repas car elle ne passait pas souvent nous voir.J’avais CALCULE au plus juste pour qu’il n’y ait pas de restes.

Il était prévu de manger un poulet aux olives et aux citrons confits que j’aurai cuisiné façon tajine, son plat préféré, surtout avec par-dessus des feuilles de coriandre finement ciselées…Ceci arrosé d’une bonne bouteille des coteaux de Mascara que m’avait déniché ma copine Rose l’Oranaise qui rentrait de son cher pays, et où elle connaissait tous les bons tuyaux..Elle n’avait pu s’y rendre, car, pied-noire, c’était difficile après ce qu’on appelait alors : » les événements » sur un ton mystérieux et entendu, tant pis pour les autres. Bien sûr, nous avions sorti la meïda que j’avais amoureusement briquée au citron et au sel comme là-bas.

Nous mangerions sur des poufs à même le sol, comme dans les ryads de Fez ou de Marrakech que j’avais eu l’occasion de visiter quand j’étais adolescente. Certains commerçants vendaient leurs souvenirs, qui des tapis, qui du cuir ou des plateaux, et nous marchandions assis autour de la meïda en sirotant un thé à la menthe avec des cornes de gazelle, ma gourmandise préférée, que noter gouvernante Khadidja faisait à la perfection…

J’avais ÉPLUCHÉ soigneusement les légumes,pour la terrine.Bien les essuyer avant de les travailler était la clé de la réussite si l’on voulait que la terrine tînt lors de la cuisson au bain-marie et ne s’affalât pas lors du démoulage. Ma fille avait préparé une délicieuse mousse au chocolat pour le DESSERT.

Tout était près, et j’allais dans ma chambre enfiler ma gandoura avec ses sequins bleu et or. L’interphone sonna enfin et j’expliquai à mon amie que c’était après les deux portes de gauche en sortant de l’Ascenseur impair au 5° étage. Ma porte était décorée pour l’occasion. Nous pûmes ensuite, tout à la joie de nos retrouvailles, passer à la kémia

( pour ceux qui ne savent pas : de l’Anisette gras on the rocks, de la tapenade verte ou noire, et quelques mezzé) comme la-bas dans la joie et la bonne humeur .

 

 

%d blogueurs aiment cette page :