Archives de la catégorie ‘Sorties, excursions

On a marché…


Marche 11 avril

 

Voici la distance que j’ai faite aujourd’hui avec mes filles. Du côté de L’épine, il y a une mare où nous avons vu des grenouilles. Ils ont recrée une mare car avant qu’il y ait la N1012, il y a fait là une zone humide assez grande. Du côté du Petit Launay il y a un ruisseau, avec plein de grenouilles, et en passant sur le pont qui traverse l’accès à la 4 voies, il y a encore une mare avec des poules d’eau et des canards col vert. Sur les sentiers, les fossés s’étaient parés aux couleurs du printemps, ce qui a permis à Clémence de nous raconter les noms des plantes puisque dans ses cours elle est à fond là-dessus. Nous avons en fait mis une heure quarante, mon aînée, Gwendoline, avait son téléphone avec un chronomètre.Elle avait fait du Nail Art sur ses ongles et les a fait photographier avec les pissenlits par sa soeur. Nous en avons ramassé quelques-uns pour faire une salade. C’est un peu amer mais ça se mange, il paraît que cela nettoie l’organisme au printemps. Sur ce plan vous voyez mon lieu de travail, je prends donc le matin le métro de J.F KENNEDY  à PONTCHAILLOU, et je traverse tout l’hôpital pour aller à mon bureau. Quand il fait beau le soir, je rentre à pieds, j’en ai pour une demi-heure (soit le double du temps en métro). Sur Kennedy, comme c’est une place et qu’il n’y a pas de route, Google ne reconnait pas, c’est pour ça qu’il n’y a pas de points bleus. Mon téléphone étant en charge, je n’ai pas pu compter mes pas, ni avoir le chemin exact du parcours, ce que fait le logiciel. Nous avons fait des photos des fleurs avec le téléphone de ma grande, un « selfie », Clémence a pris une rafale de photos pendant que Gwendoline tenait le téléphone. J’étais contente de rentrer car j’ai mal au dos et j’avais mis ma ceinture lombaire, et je commençais à avoir un peu faim. 

Visite de l’île de Bréhat


Hier nous sommes allés visiter l’île de Bréhat. En fait je devrais dire les îles car nous avons affaire à un archipel de 96 îles. Nous nous sommes garés sur le parking de l’Arcouest puis nous avons pris la vedette et nous avons commencé par un tour commenté de l’île. Chapeau au commentateur car il y a des écueils partout et de nombreux voiliers. 

Brehat

Il y a des îles privées et certaines n’ont pas l’eau courante ni l’électricité. La navette nous a déposé au Port Clos, puis nous avons marché. Nous avons fait toute l’île Sud, mais comme je n’avais pas pris mon alpenstock, j’avais du mal avec les cailloux.

Dans l’île pas de voiture mais des vélos.Il y a des petites ruelles, où c’est difficile de se croiser à deux vélos. Les maisons sont fleuries, il y a des agapanthes des hortensias de toutes les couleurs, ainsi que d’autres fleurs dont je ne connais pas le nom… Les pompiers roulent à l’électricité et le médecin a un scooter. Nous avons visité la citadelle, qui est une construction Vauban, le centre ville, l’église.

Dans la citadelle se trouvent les verreries de Bréhat qui fabriquent des objets en verre soufflé.(voir ci-dessus).Nous sommes allés déjeuner dans le bourg, mon chéri a pris des moules frites et moi une crèpe aux noix de saint-jacques, avec une bolée de cidre comme il se doit. Nous avons été voir l’église qui est bien grande pour si peu d’habitants.  

Ci-dessous le moulin à marée de Birlot. Quand la mer monte, l’étang se remplit, et quand elle descend il se vide et fait fonctionner la roue du moulin. Là nous sommes à marée haute. Quand la mer est basse, les oiseaux cherchent des insectes limicoles dans la vase.

10158647

Il y a des cormorans huppés, des goélands argentés, des grands goélands marins, des poussins de goélands argentés (C’est comme ça que cela se dit, j’ai demandé à un ornithologue…)Au retour nous avons pris une glace à l’hôtel Bellevue car il faisait très chaud, j’ai même pris des coups de soleil….

Nous avons pris la navette de 17 heures car après il fallait aller dans l’atelier déposer du matériel, nous sommes arrivés chez nous vers 20 heures…

Je suis allée voir un spécialiste car je dors très mal et suis dans le pâté des fois dans la journée. J’ai rendez-vous le 17 septembre pour passer une nuit à la clinique du sommeil et ils vont m’enregistrer quand je dors. En attendant j’ai des fiches à remplir.Bonnes vacances à ceux qui partent, bon courage aux travailleurs, moi je reprends lundi et je suis allée à la Saint reste Ici…   

 

Publié 31 juillet 2014 par korriganebleue35 dans Sorties, excursions

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

La Hongrie, suite….


Les rues du vieux Buda

Ci-dessus les rues du vieux Buda. Partout il est dit que Budapest est « la perle du Danube ». Strauss dans sa valse dit qu’il est bleu, mais cela ne doit être qu’à Vienne car il était boueux et avec des forts courants, si tu y tombes il vaut mieux savoir bien nager….On est surpris de voir l’architecture et les immeubles marqués par l’histoire. Des impacts de balles et de mortier de la guerre sont là pour que l’on n’oublie pas. Les murs de certains immeubles sont noircis par la fumée et la pollution. Il y a des immeubles très beaux, certains avec des mosaïques sur leur façade. Il faut marcher dans la ville pour sentir l’atmosphère et se perdre dans les petites rues pour échapper aux artères où circulent bus, tramways…Il faut être sûr de soi ; nous regardions la carte près d’un passage clouté cherchant notre chemin, et l’on nous a klaxonné pour nous dire de traverser, mais nous cherchions toujours. . 

Dans le quartier Juif beaucoup de maisons sont à moitié en ruine. Certains sont en réparation par des boîtes privées. Il est parfois difficile de faire des photos car il y a des fils partout, pour les tramways, les trolleybus. Il y a des bus qui datent de l’époque soviétique et qui sont mal réglés, d’où la pollution.

Mátyás_templom_(139._számú_műemlék)_17

Le samedi matin nous avons visité avec une des choristes la vieille ville avec les lieux symboliques de Budapest. Nous avons commencé par le palais royal et l’église Matthias avec ses tuiles vernissées.(A gauche).Le bastion des pêcheurs tout autour en dentelle de pierre, dans une des tours il y a un café où un violon tzigane essaie de jouer quelque mélodie pour séduire le passant.Nous avons vu de l’extérieur le palais présidentiel avec la relève de la garde avec des pas dignes de l’union soviétique avec le boucan (fanfare de cuivres et grosses caisses) qui va avec. Puis nous avons pris un café dans le salon du musée national. Et fait une escale technique payante même si l’on consomme.

terrol kHalazbastyia Statue du roi St Steven 

Parlement de Budapest

Nous avons quitté le groupe avec une partie des choristes pour voir certaines choses. Nous avons vu le parlement de l’extérieur car il y a des quotas pour la visite et il y a peu de guides qui parlent français. Il ressemble à un édifice anglais, vous l’aviez remarqué…..Le clou de la visite est la Basilique Saint Etienne, le premier roi de Hongrie qui a évangélisé le pays à la hache.(Statue ci-contre).

1137599

L’église est dans un climat obscur, et pour voir les tableaux il faut mettre une pièce pour que cela s’éclaire. La décoration est un peu oppressante, pur rococo, le moment le plus agréable est la chapelle de la Sainte Dextre, qui serait la main droite de Saint Etienne, qui est dans une châsse et bien gardée. Il faut mettre une pièce pour l’éclairer.

Café_Gerbeaud_Budapest P1070040

Nous sommes ensuite allés au café Gerbeaud

pour déjeuner, où les gourmandises sont à aller en enfer.Il y a tellement de choix qu’il est difficile. Ci-dessous mon choix, une génoise avec de la crème pâtissière parfumée au Tokay, avec du chocolat noir et de la crème chantilly. Bon pour le plaisir mais pas pour la ligne….Le décor est grandiose, on se croirait à Versailles.

En reprenant notre marche nous voyons des tas de choses, même des Hare Krishna avec leur tenue si particulière et de l’encens très fort qui montait à la gorge, et un peu plus loin les témoin de Jéhovah…Nous avons ensuite marché dans la ville pour aller vers l’église où la chorale hongroise donnait concert, dirigé par un jeune chef de 22 ans. Il y avait la chorale accompagnée d’un orchestre. La chorale chantait sans partition et était bien positionnée, cela faisait un bel ensemble. Après je suis rentrée avec notre

hôtesse car j’étais exténuée, l’autre choriste est allée avec les autres boire un coup en ville, et comme il fallait chanter le lendemain je préférais préserver ma voix.  

Désolée pour les sauts de ligne, ce n’est pas facile avec les images…. 

Sur la route vers le lac Balaton, la manufacture de porcelaine d’Herend.


Le lac Balaton est une sorte de mer intérieure . Il faut compter 2h de route à partir de Budapest.Nous faisons d’abord étape à Herend, capitale de la porcelaine.

carte-lac-balaton-hongrie

Herend

Nous commençons par la visite d’une fabrique de porcelaine, qui est très ancienne, et servait entre autre la reine Victoria et l’empereur François Joseph. Le travail est extrêmement précis et les ouvrières sont payées à la pièce. Pour faire la porcelaine, ils utilisent un mélange de feldspath, de kaolin et de quartz.

Nous avons une visite avec un guide qui parle français et traduit les commentaires de la personne qui nous explique. Nous commençons la visite par un film en anglais sous titré en français.

Il n’y a pas beaucoup de Hongrois qui parlent français, plus à parler anglais ou allemand.(ils ont été colonisés par les turcs et les allemands…)

Chaque ouvrier a un domaine spécialisé qui nécessite 3 ans d’études et de nombreux stages de perfectionnement.

Il y a plusieurs cuissons entre chaque couleur, puis enfin les porcelaines sont plongées dans un bain pour les faire briller. Ils sont ravis de nous montrer leur savoir faire.Nous prenons des photos et ils ne disent rien, alors que dans d’autres endroits il faut payer. La peinture des poissons est typique du coin. Il nous a été montré des pièces qui ont été offert en cadeau à Kate et William, puis à leur fils quand il est né. Après nous avons été dans un café où la maison nous l’a offert. Du bon café, pas de la lavasse des machines, bien serré qui fait sonner la chamade au palpitant, un régal.
P1060938P1060974P1060991P1060964P1060966

La dame qui fait les fleurs doit en produire 100 par jour. SP1060999ur la table une machine à café en porcelaine.Dessous le détail. Nous avons repris le car pour aller déjeuner, après avoir vu la boutique, mais, vu les prix, c’était juste en rêve ; l’équivalent de 100€ pour un papillon tout petit…… 

P1060998 

P1060942P1060984 P1060985

Publié 10 juin 2014 par korriganebleue35 dans Sorties, excursions, Voyages

Tag(s) associé(s) : , , ,

Arrivée en Hongrie.


Nous sommes partis le mercredi 28 à 4 heures le matin, pour arriver vers 10 heures à l’aéroport de Roissy. C’était un peu compliqué pour imprimer notre carte d’embarquement, il fallait faire les chiffres du numéro de billet à une vitesse régulière et je n’ai pas trop l’habitude.Dieu merci d’autres choristes m’ont aidé car j’étais perdue J’ai pris ma mallette avec mes médicaments et le matériel pour l’asthme, et la « sécurité » me l’a fait ouvrir. Il faut se déchausser, ouvrir son sac, mettre ses clés dans une boîte, enlever sa ceinture, et passer sous un portique. Je n’ai pas réussi à enlever mon alliance car mes doigts sont gonflés. J’étais agacée car plein de gens attendaient derrière et ils ont regardé mes ordonnances et scanné toutes les préparations magistrales.Nous avons eu de l’avion de 12H15 à 15H30, puis c’était un joyeux chantier pour récupérer nos valises. Dieu merci, la mienne était vert grany smith (même couleur que la tenue de la reine lors des célébrations du débarquement). J’avais mis dessus un écusson de la Bretagne pour la repérer.

Budapest Metro TrainNous avons pris un bus pour aller au siège de la chorale, où nous avons été accueilli chaleureusement avec la liqueur du coin, une « gnôle » faite avec de l’abricot et de la prune. Ils boivent ça cul sec, mais pas moi, trop fort. Ensuite nous sommes allés au métro pour acheter une carte de transport. (4900 FT la semaine, pas tout à fait 20€).

budapest_image11

Le métro date de l’époque soviétique, des vieilles rames où le premier passager est le moteur. Pas de tourniquet, mais des gros bras à chaque entrée, il vaut mieux avoir son billet. Pas d’ascenseur, mais des escaliers roulants interminables. Pas d’escaliers normaux non plus. Il n’y a pas un seul tag sur les murs, par contre plein de publicité le long des escaliers roulants.Une nouvelle ligne a été rajoutée récemment, les murs sont décorés avec de la mosaïque.(Photos prises sur le net, les miennes n’étaient pas belles). Outre le métro, de nombreux transports sont à notre disposition :

Tramway

Trolleybus

Bus.

Dans chaque rame de métro il y a un bandeau lumineux qui indique la prochaine station et les correspondances éventuelles avec leur numéro. Les gens sont charmants, ils n’hésitent pas à nous donner la place si on est chargé, ou pour que l’on soit ensemble. Sur le mur il y a le plan de la ligne, comme ça on ne risque pas de se tromper. Par précaution j’avais le numéro de téléphone de ma correspondante. Ils se mettent en 4 pour nous faire plaisir. L’autre choriste et moi étions un peu gênés car eux ne dînent pas comme nous, ils prennent juste une collation à 18 heures. Par contre ils ont un petit déjeuner copieux où ils mangent des fruits, du fromage en rondelles comme celui de MC DO, et de la charcuterie. Ils ont aussi des croissants, des chaussons aux abricots. Nous leur avions offert des cadeaux, et, le jour de partir nous en avons eu un aussi : une bouteille de vin produit par leur cousins, et un bouquin sur les endroits remarquables du pays. Nous avons réussi à parler un peu avec eux, mais pas de politique, bien sûr. Elle fait une formation pour être éducatrice de jeunes enfants et lui travaille dans une boîte qui répartit les produits pharmaceutiques dans les hôpitaux, les pharmacies…La jeune fille fait un cursus universitaire en anglais. Le soir nous avons vu la Philharmonie et le Théâtre, nous avons profité de la pause pour voir l’intérieur. Puis nous sommes entrés par les transports en commun.  

Publié 9 juin 2014 par korriganebleue35 dans Sorties, excursions, Voyages

Tag(s) associé(s) : , , ,

La Hongrie se rapproche….


Je suis comme les prisonniers et les militaires qui comptent les jours avant de partir. Je travaille lundi et j’ai le mardi pour faire ma valise et deux ou trois bricoles chez moi. Le départ sera mercredi à 4 h 30 du matin.Direction Charles de Gaulle, décollage 12H45, arrivée à Budapest 2h après.Nous serons hébergés chez les choristes.Pour l’occasion, je me suis achetée une valise avion vert pomme pour la repérer facilement et à code pour que personne d’autre que moi ne l’ouvre.

Nous avons répété des morceaux en Hongrois pour chanter avec eux, ce n’est pas facile. Un des morceaux ci-dessous pour vous faire une idée….

Il s’agit de la prière du soir d’un berger qui demande à son ange gardien de le protéger pendant la nuit. Nous aurons deux concerts, un le jeudi et un le dimanche, et retour le lundi. Nous aurons chaque fois trois parties : une première où les hongrois chantent, une où c’est nous, une troisième ou c’est les deux chorales ensemble, je ne sais dans quelle ordre. Ils nous ont organisé des visites…

Le plus dur pour moi c’est de faire les valises, j’ai toujours peur d’oublier un truc…

Hier  je suis allée chez le coiffeur pour me refaire la couleur et couper les pointes, et j’ai eu droit à une rose. Mes filles ne m’ont pas donné signe de vie….Il est vrai qu’elles n’ont plus l’âge de me faire un collier de nouilles ou d’épingles à nourrice..

Les répétitions habituelles continuent cependant, celle de ce soir est maintenue pour travailler les Carmina Burana qui seront données en Octobre, et la fête de la musique où nous allons chanter aussi..

Publié 25 mai 2014 par korriganebleue35 dans Musique, Non classé, Sorties, excursions

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Quand la pause s’impose….


 

 

 

IMG_1956
Il y a des moments où la pause s’impose…Je suis en vacances pour trois semaines depuis lundi. Heureusement car j’arrivais à saturation, je commençais à avoir assez de tout, et le boulot devenait dur. Surtout la dernière semaine car après mon examen où ils m’ont injecté 3 litres de produit dans les tripes j’ai eu mal au ventre une bonne partie de la semaine.Je donc suis dans l’attente de mes résultats d’examen. Cela ne doit pas être grave sinon ils m’auraient contactée mais c’est casse-pieds.Voilà aussi que je me suis attrapée une sorte de kyste dans l’intérieur de la bouche ; je suis donc allée à l’école dentaire pour qu’ils me l’enlèvent, mais il faut le faire en salle d’opérations, ce sera pour le 8 août une consultation, puis après l’opération. Je dois aussi aller soigner mes gencives le 25 juillet. En attendant j’ai un dentifrice spécial à mettre et un gel sur les gencives après…

Capture d’écran 2013-07-16 à 13.59.46

Hier j’ai fait la marmotte et un peu de piano, mais dimanche nous sommes allés à la plage de Saint Cast le Guildo que vous pouvez voir sur la photo, et la carte ci-dessus pour vous permettre de situer. Nous avons d’abord fait une pause à Dinan pour voir la vieille ville qui est magnifique (un peu plus au SUd sur la carte mais on ne le voit pas). J’ai fait quelques photos mais il faut que je les trie…Le sable est très fin et il y a un grand plateau continental pour marcher dans l’eau. Elle est un peu froide mais c’est bon pour la circulation. Nous étions près du muret qui nous protégeait légèrement du vent. J’aime bien écouter le bruit des vagues, j’ai un disque où il y en a et j’écoute ça quand je suis fatiguée….

Le midi nous avons déjeuné dans un restaurant et mangé des coquilles Saint-Jacques qui étaient bien cuisinées, et de la glace en dessert.Nous sommes allés en matinée puis en après-midi pour nous baigner car nous étions allés à l’église le samedi.Le problème était pour replier la guitoune de plage car si elle se déplie quand on l’agite d’un coup sec,il n’y a pas d’instructions pour la replier. J’ai donc demandé de l’aide à des voisins qui avaient la même….Ils avaient un petit poupenn mignon comme tout qui devait avoir un an tout au plus et qui jouait avec le sable. Il y en avait un aussi qui était avec ses parents dans l’eau et qui poussait des petits cris, il s’éclatait et ne voulait pas sortir. J’aime bien les bébés, j’ai hâte d’être granny mais c’est pas pour maintenant car mes deux filles étudient….

Je profite que mon chéri soit à son atelier et ma fille chez ma mère à la campagne pour faire du rangement, mais comme il fait chaud c’est fatigant.J’ai sorti la colonne pour avoir un peu d’air frais et après le déjeuner je regarde un peu le tour de France à la télé pour les paysages et les commentaires de Paulo la science car nous savons que les dés sont pipés…Voilà, pour le reste nous allons à la « Saint reste ici », comme disait ma grand-mère quand on lui demandait où l’on partait en vacances…  

Publié 16 juillet 2013 par korriganebleue35 dans Non classé, Sorties, excursions, Vie quotidienne, Voyages

Tag(s) associé(s) :

%d blogueurs aiment cette page :