Archives du tag ‘chocolat

Atelier KLING 38 : Un lièvre de Pâques qui a de l’idée….


ATELIER KLING 38 .

MOTS IMPOSES :

ŒUFS – FÊTE – LAPINS-

GOURMANDISE-

CUIRE- DÉCORER – COLORER -RÉCUPÉRER.

Pour cette FÊTE de Pâques quoi de plus banal et d’ordinaire que ces ŒUFS et lapins


en chocolat.CUIRE une colombe de Pâques aromatisée avec des raisins secs et de l’eau de

fleur d’oranger était de meilleur goût, mais mon moule était cassé, donc c’était fichu pour

cette année.Les offices de la Semaine Sainte et leur préparation ne me donnaient guère

le temps de courir chercher dans les magasins cette rareté. Parfois nous avions

COLORE des ŒUFS de cane ou même d’oie RÉCUPÉRÉS chez la marraine de ma fille

ou sa voisine, afin de DÉCORER notre appartement comme le demandaient les circonstances,

ou de les offrir en cadeau aux amis.Nous n’oublions pas de couronner notre entrée avec

quelques lapins habillés accompagnés d’œufs jaunes et d’un peu de paille pour mettre

le printemps dans ce HLM sinistre. Mais ma professeure de piano avait cette année un

cadeau particulier du lièvre de Pâques. Pour flatter sa GOURMANDISE, je lui avais

trouvé chez notre maître chocolatier « meilleur ouvrier de France »

un piano en chocolat rempli de macarons de toutes les couleurs.

Ainsi elle penserait à moi longtemps…

Plaisir d’écrire, tir groupé N°2….


MOTS IMPOSES ARLETTE :

Ingurgiter, s’affaler, retomber, jouer, journée,

démarche, enfance, base, modeste, las (se) , privilégié, motivé.

MOTS IMPOSES MUMU :

Café, chocolat, thé, tisane, avaler, ingurgiter, boire, absorber

RÉSULTAT :

Quelle autorité !!!

    Ce n’est pas qu’elle ait eu une ENFANCE difficile.Elle était seulement issue d’un milieu modeste.Elle avait cependant reçu les BASES d’une éducation PRIVILÉGIÉE et donc de  côtoyer le dessus du panier.Sa DÉMARCHE reflétait une certaine assurance, quelqu’un de MOTIVE pour progresser toujours, et entraîner les autres dans son sillage.

    Elle avait appris beaucoup, à force de  JOUER avec les enfants de la bonne société. Elle ABSORBAIT son THÉ avec délicatesse,sans manières toutefois, et il était hors de question, même pressée par ses folles JOURNÉES de directrice, qu’elle INGURGITÂT sur le pouce un rata vite préparé. Non, il lui fallait une vraie pause déjeuner. Son attitude, fort distinguée, son expression , lui avaient permis de briser tous les obstacles et de faire une brillante carrière, puisqu’elle était aux commandes.

    Tous les débuts de réunion de service commençaient par un CAFÉ, et ceux qui n’en prenaient pas se voyaient proposer qui un CHOCOLAT, qui une TISANE, que certains AVALAIENT  avec bruits sous les regards désapprobateurs. Tous avaient de quoi BOIRE, fût-ce de l’eau, car il y a avait une fontaine dans la salle de réunion. Un esprit d’équipe s’instaurait avec ces petits riens, sans familiarité cependant. Mais elle ne supportait pas de voir en réunion des gens s’AFFALER sur leurs fauteuils, LAS par tant de diaporamas et d’informations complexes, même si en fin de réunion les tensions RETOMBAIENT. C’était pour elle un manque de classe inacceptable pour ceux qu’elle voulait parmi les meilleurs. Et il fallait être toute ouïe aux choses importantes qu’elle avait à dire.Il est vrai que tous ces nouveaux textes ministériels nécessitaient un minimum d’attention, et que c’était titanesques d’expliquer des centaines de pages par deux ou trois diaporamas.Que de choses à ABSORBER en si peu de temps ! Bref, une main de fer dans un gant de velours…

Publié 11 mars 2012 par korriganebleue35 dans Non classé

Tag(s) associé(s) : , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :