Archives du tag ‘Hongrie

Bientôt les vacances….


Je n’avais pas écrit depuis longtemps car j’ai des journées très chargées.

J’ai eu un nouvel enregistrement des apnées du sommeil. La situation s’améliore, avec douze kilos en moins, je n’en fais plus que 19 par heure au lieu de 22. Il faut que je maigrisse encore. Je dors quand même très mal la nuit, ils m’ont donné des cachets mais ce n’est que temporaire car cela peut augmenter les apnées.Ce qui ne m’empêche pas de me réveiller la nuit pendant des fois une heure et je fais du piano avec mon casque, mais le médecin du sommeil m’a dit qu’il valait mieux lire ou colorier. Une fois je me suis levée et ai commencé à me préparer, et je trouvais que c’était drôlement calme par rapport à l’habitude. Je regardais ou plutôt j’entendais  mon horloge avec un carillon Westminster sonner 4 heures. Je me suis donc recouchée mais dans la salle pour ne pas déranger mon chéri qui dormait comme un bébé….

J’ai enfin réintégré mon bureau, j’en ai un vrai, avec un caisson qui ferme à clé pour mettre mon sac à main. Mais il me faut toujours l’escabeau pour aller en haut du placard chercher des dossiers. Une partie de mon travail a été confiée à une personne qui vient en renfort sur plusieurs domaines car nous allons être inspectés, alors il faut faire bonne figure. Ainsi j’ai reçu le trieur avec les lettres de l’alphabet que j’avais demandé depuis longtemps, des dossiers pour remplacer ceux qui sont abîmés. J’ai encore environ 1000 feuilles à classer, mon retard est presque résorbé.

Cette semaine nous avons accueilli la chorale hongroise que nous avions vu à Budapest l’an dernier. Mon appartement étant trop petit pour loger la mère et sa fille, la choriste qui l’hébergeait a accepté que lundi soir elles dînent avec moi. Nous avons eu un concert à 18 heures dans le kiosque à musique du parc du Thabor (notre chorale porte ce nom),les hongrois ont chanté puis nous avons chanté un morceau en commun. Vous avez la musique en dessous, avec le vieux Budapest..

Après le concert, nous avons été reçus par la mairie et le consul de Hongrie pour la Bretagne. Je leur ai fait de la cuisine, des coquilles Saint Jacques sur fondue de poireaux, plateau de fromages et crumble aux fruits rouges pour le dessert. J’ai reçu en cadeau une bouteille de vin de Hongrie et un porte-clés. Je leur ai joué un morceau de piano, mais pas trop longtemps car c’était le moment des actualités régionales et il ne faut pas contrarier les fâcheux. 

Mardi concert dans l’ancienne abbaye de Léhon, à côté de DINAN, nous avons commencé par la Chorale du Thabor, puis la chorale hongroise (Vass Lajos Chorus), puis nous avons chanté les deux chorales ensemble. En Bis nous avons chanté un chant hongrois, celui que vous avez vu ci-dessus. Nous faisions un ensemble de cent choristes. Nous étions accompagnés par notre pianiste. Le concert a eu lieu de 20 heures à 21 H 30. Puis nous avons organisé avec les choristes du Thabor un buffet dînatoire. Chacun avait apporté un plat pour 6 personnes, le bureau de la Chorale avait payé les boissons. Après il fallait rentrer, une bonne heure de voiture, la nuit commençait à tomber et j’angoissais un peu car mon chéri est épileptique et il doit éviter de conduire la nuit. Dieu merci nous avions de la quatre voies et cela s’est bien passé.

Le clou c’était hier, nous avons fêté l’anniversaire de ma mère, 82 ans. J’ai vu certaines personnes qui m’ont connue à l’âge de 9 ans, et que je n’avais pas revu depuis bien longtemps. Nous étions trente cinq à table. Puis nous sommes partis avec mon chéri puisque je travaillais ce jeudi. Nous nous sommes arrêtés devant le cimetière pour voir la tombe de mon frère. 

La série noire continue, hier ma demi-soeur m’a contacté car son frère a été retrouvé mort dans l’après-midi. Insuffisant respiratoire de longue date, la canicule ne l’a pas arrangé. Le plus dur était de me mettre au boulot aujourd’hui, j’étais fatiguée et j’ai eu des coups de barre. Voilà le programme de ces derniers jours, les hongrois sont repartis…

Publicités

Publié 9 juillet 2015 par korriganebleue35 dans Musique

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Budapest, fin.


budapest-synagogue

La grande synagogue de la Rue Dohany. 

C’est la plus grande d’Europe, avec 25 m de largeur et 75 m de longueur. Ainsi elle peut rassembler 3500 personnes assises. Elle est immense et comporte trois niveaux. Elle est de style hispano-mauresque avec ses deux tours de 41,63m, finissant par un bulbe et pleines de mosaïque. Elle a servi de modèle pour celle de New York.Elle est orientée vers l’est et sur le toit il y a une représentation des tables de la loi qui indique les dix commandements.

Avec celle de la rue Victoria à paris elle est la seule à posséder un grand orgue. Il n’est pas permis de jouer le jour du shabbat et c’est un non juif qui joue de l’orgue. Franz Liszt l’a inaugurée lors d’un concert (le 6 septembre 1859), et Camille Saint Saëns a joué aussi.

P1070052

Deux particularités :

-Une chaire sur le côté, comme dans une église,

– la Torah n’est pas au milieu, comme dans les autres synagogues.

Contrairement aux autres synagogues, elle n’est pas octogonale. Pour rentrer visiter, il faut payer, les hommes doivent mettre une kippa sur la tête et l’on passe sous un portique comme à l’aéroport. Pendant la guerre les hongrois étaient du côté des allemands et ils ont donc réquisitionné la synagogue pour la transformer en écurie et utilisé les tours pour la radio.La synagogue a été endommagée par le parti des Croix Fléchées, parti nazi hongrois.  Le ghetto de Budapest avait pour centre la synagogue. Il y en a trois en tout.

Après la guerre il y a eu des appels aux dons pour remettre la synagogue en état. Parmi les pourvoyeurs, la célèbre parfumeuse Estée Lauder. Il se raconte que quand elle a voulu vendre son premier parfum à magasin chic de New York il n’en ont pas voulu. Elle l’a cassé dans la boutique et ils ont été parfumés un certain temps, et toutes les élégantes de New York en ont réclamé….

Le carré devant la synagogue s’appelle Théodore Herzl, né dans une maison pas loin. Il a théorisé le sionisme, dont se réclament les israéliens. Il s’agissait à l’époque de créer un état juif qui à cette époque n’existait pas.

P1070051

F4 Great Synagogue

Le mémorial derrière la synagogue

A partir de février 1939, les Croix fléchées ont prêté main forte aux nazis, il y a eu 600 000 tués par ces derniers. Derrière la synagogue il y a le mémorial des martyrs, qui fait mémoire des héros de la première guerre mondiale.On s’y rend en longeant le carré des martyrs, cimetière.

800px-BudapestMemorialJustes001

En continuant, il y a le

Parc mémorial Raoul Wallenberg.

Secrétaire de l’Ambassade de Suède, il a sauvé beaucoup de juifs pendant la deuxième guerre mondiale. Le saule pleureur en étain fait mémoire de tous ceux qui ont été sauvés, sur chaque feuille il y a un nom de victime. Certaines n’en ont pas, sans doute pour faire mémoire de ceux qui n’ont pas été identifiés. Il y a aussi une plaque qui fait liste des « justes parmi les nations », comme ils les appellent.

Il est difficile de rester indifférent devant ce nombre de feuilles. Sur le côté il y a un touriste, je ne l’ai pas enlevé avec mon logiciel de photo pour donner une idée. 

 

 

Publié 15 juillet 2014 par korriganebleue35 dans Voyages

Tag(s) associé(s) : , , ,

La Hongrie, suite….


Les rues du vieux Buda

Ci-dessus les rues du vieux Buda. Partout il est dit que Budapest est « la perle du Danube ». Strauss dans sa valse dit qu’il est bleu, mais cela ne doit être qu’à Vienne car il était boueux et avec des forts courants, si tu y tombes il vaut mieux savoir bien nager….On est surpris de voir l’architecture et les immeubles marqués par l’histoire. Des impacts de balles et de mortier de la guerre sont là pour que l’on n’oublie pas. Les murs de certains immeubles sont noircis par la fumée et la pollution. Il y a des immeubles très beaux, certains avec des mosaïques sur leur façade. Il faut marcher dans la ville pour sentir l’atmosphère et se perdre dans les petites rues pour échapper aux artères où circulent bus, tramways…Il faut être sûr de soi ; nous regardions la carte près d’un passage clouté cherchant notre chemin, et l’on nous a klaxonné pour nous dire de traverser, mais nous cherchions toujours. . 

Dans le quartier Juif beaucoup de maisons sont à moitié en ruine. Certains sont en réparation par des boîtes privées. Il est parfois difficile de faire des photos car il y a des fils partout, pour les tramways, les trolleybus. Il y a des bus qui datent de l’époque soviétique et qui sont mal réglés, d’où la pollution.

Mátyás_templom_(139._számú_műemlék)_17

Le samedi matin nous avons visité avec une des choristes la vieille ville avec les lieux symboliques de Budapest. Nous avons commencé par le palais royal et l’église Matthias avec ses tuiles vernissées.(A gauche).Le bastion des pêcheurs tout autour en dentelle de pierre, dans une des tours il y a un café où un violon tzigane essaie de jouer quelque mélodie pour séduire le passant.Nous avons vu de l’extérieur le palais présidentiel avec la relève de la garde avec des pas dignes de l’union soviétique avec le boucan (fanfare de cuivres et grosses caisses) qui va avec. Puis nous avons pris un café dans le salon du musée national. Et fait une escale technique payante même si l’on consomme.

terrol kHalazbastyia Statue du roi St Steven 

Parlement de Budapest

Nous avons quitté le groupe avec une partie des choristes pour voir certaines choses. Nous avons vu le parlement de l’extérieur car il y a des quotas pour la visite et il y a peu de guides qui parlent français. Il ressemble à un édifice anglais, vous l’aviez remarqué…..Le clou de la visite est la Basilique Saint Etienne, le premier roi de Hongrie qui a évangélisé le pays à la hache.(Statue ci-contre).

1137599

L’église est dans un climat obscur, et pour voir les tableaux il faut mettre une pièce pour que cela s’éclaire. La décoration est un peu oppressante, pur rococo, le moment le plus agréable est la chapelle de la Sainte Dextre, qui serait la main droite de Saint Etienne, qui est dans une châsse et bien gardée. Il faut mettre une pièce pour l’éclairer.

Café_Gerbeaud_Budapest P1070040

Nous sommes ensuite allés au café Gerbeaud

pour déjeuner, où les gourmandises sont à aller en enfer.Il y a tellement de choix qu’il est difficile. Ci-dessous mon choix, une génoise avec de la crème pâtissière parfumée au Tokay, avec du chocolat noir et de la crème chantilly. Bon pour le plaisir mais pas pour la ligne….Le décor est grandiose, on se croirait à Versailles.

En reprenant notre marche nous voyons des tas de choses, même des Hare Krishna avec leur tenue si particulière et de l’encens très fort qui montait à la gorge, et un peu plus loin les témoin de Jéhovah…Nous avons ensuite marché dans la ville pour aller vers l’église où la chorale hongroise donnait concert, dirigé par un jeune chef de 22 ans. Il y avait la chorale accompagnée d’un orchestre. La chorale chantait sans partition et était bien positionnée, cela faisait un bel ensemble. Après je suis rentrée avec notre

hôtesse car j’étais exténuée, l’autre choriste est allée avec les autres boire un coup en ville, et comme il fallait chanter le lendemain je préférais préserver ma voix.  

Désolée pour les sauts de ligne, ce n’est pas facile avec les images…. 

La Hongrie se rapproche….


Je suis comme les prisonniers et les militaires qui comptent les jours avant de partir. Je travaille lundi et j’ai le mardi pour faire ma valise et deux ou trois bricoles chez moi. Le départ sera mercredi à 4 h 30 du matin.Direction Charles de Gaulle, décollage 12H45, arrivée à Budapest 2h après.Nous serons hébergés chez les choristes.Pour l’occasion, je me suis achetée une valise avion vert pomme pour la repérer facilement et à code pour que personne d’autre que moi ne l’ouvre.

Nous avons répété des morceaux en Hongrois pour chanter avec eux, ce n’est pas facile. Un des morceaux ci-dessous pour vous faire une idée….

Il s’agit de la prière du soir d’un berger qui demande à son ange gardien de le protéger pendant la nuit. Nous aurons deux concerts, un le jeudi et un le dimanche, et retour le lundi. Nous aurons chaque fois trois parties : une première où les hongrois chantent, une où c’est nous, une troisième ou c’est les deux chorales ensemble, je ne sais dans quelle ordre. Ils nous ont organisé des visites…

Le plus dur pour moi c’est de faire les valises, j’ai toujours peur d’oublier un truc…

Hier  je suis allée chez le coiffeur pour me refaire la couleur et couper les pointes, et j’ai eu droit à une rose. Mes filles ne m’ont pas donné signe de vie….Il est vrai qu’elles n’ont plus l’âge de me faire un collier de nouilles ou d’épingles à nourrice..

Les répétitions habituelles continuent cependant, celle de ce soir est maintenue pour travailler les Carmina Burana qui seront données en Octobre, et la fête de la musique où nous allons chanter aussi..

Publié 25 mai 2014 par korriganebleue35 dans Musique, Non classé, Sorties, excursions

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Au concert


71618734

Les activités commencent à reprendre, le temps me manque. Trois semaines seulement de vacances comme si je n’en avais pas eues. Ma mère est rentrée chez elle, j’ai vu un peu ma grande fille qui est retournée à son école des mines où elle entame sa troisième année. La grande rentre en terminale S Physique et cela devient sérieux….J’ai fait beaucoup de rangements, trié mes papiers, il me reste encore un peu mais c’est bien parti. Mes tripes cela se stabilise, j’ai un régime à faire qui m’atténue les douleurs.

Alors hier, récré :  nous  sommes allés  au concert à l’Abbaye de Paimpont au coeur de la forêt de Brocéliande avec mon chéri. Sur le chemin les arbres hauts de chaque côté de la route font des sortes d’ogives qui transforment la route en nef de cathédrale verte.Le concert était surtout de la musique renaissance pour choeur et piano.Il y avait aussi un morceau d’un compositeur contemporain.(j’ai moins aimé, c’était plus dissonant, cela partait dans tous les sens…). Ils ont voulu terminer par un motet de Bach, mais ils se sont légèrement plantés…Dommage car il y a avait de belles parties de solistes et, pour une fois, des vraies sopranes… Et puis après, le temps de rentrer, nous sommes allés dîner en ville. Les chats nous attendaient au retour et ne se sont pas fait prier pour leur gamelle. Nous reprenons la chorale d’église dimanche et la chorale symphonique mardi en huit. Le programme s’annonce riche puisque nous irons en Hongrie du 28 mai au 2 juin 2014. 

Plusieurs morceaux étaient a capella et les trois derniers morceaux étaient accompagnés au piano.  J’aime bien cette église qui maintenant n’a plus de moines mais qui est église paroissiale. Comme autour c’est privé, il est difficile de faire des photos, alors j’ai téléchargé des photos de l’office du tourisme.

Abbaye-de-Paimpont2©A.Cocherie

Le devant de l’abbaye, au bout de l’allée il y a la mairie….

Grotte_N-D_Paimpont

 3551301933_9bd45d1d5d_o

J’ai fait juste des photos de l’intérieur de l’église….Lien ci-dessous, à recopier dans votre navigateur……

http://sdrv.ms/17eEziA 

En dessous encore, photo d’un des confessionnaux parfaitement sculpté. Toute cette église abbatiale est lambrissée et possède des bois finement sculptés.Dans les photos que j’ai faites, il y a le trésor qui se situe dans la sacristie et ci-dessus une reproduction de la grotte de Lourdes où il y a une procession le 15 Août et où l’on chante les vieux cantiques de jadis. Voilà notre petite promenade, j’espère que cela vous a plu. AZMUlnxv6OIVxl8too-04laHOHA

Un peu de rêve…..


Les jardins Majorelle à Marrakech…

C’est un rêve d’enfant, quand j’étais jeune nous sommes allés à Marrakech mais nous n’avions pas pu les visiter.

Ce n’est que partie remise, dès que j’ai un peu de sous, j’y vais…

Ce sera d’abord la Hongrie avec la chorale du Thabor à l’Ascension l’an prochain…..

Publié 13 avril 2013 par korriganebleue35 dans Voyages

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :