Archives du tag ‘mumu

Atelier Mumu……


82

Pas de VEINE, il avait fallu se trouver en plein COEUR de ville à cette heure de

l’après-midi. Plusieurs BOUCHES d’égout ne rendaient pas la chaussée agréable et

n’arrangeaient pas les suspensions. C’était bien le TALON d’Achille de ce bled,

avec par-dessus le marché des virages en COUDE avec des rues étroites. Un

village médiéval qui n’était pas fait pour des véhicules du 21° siècle….

Vraiment pas le PIED, ça c’était clair,mais c’était le passage obligé pour aller

vers notre destination. Le clou du spectacle était une COTE à pas piquer des

hannetons sur laquelle ils avaient eu l’excellente idée de mettre des feux tous

les 40 mètres. S’ils ne voulaient pas caler, les automobilistes étaient condamnés

à se servir de leur frein à main sans arrêt. Malgré de nombreux courriers aux

élus pour dévier la circulation, ils ne voulaient rien entendre. Trop cher pour

leur budget contraint, il fallait donc prendre son mal en patience et faire

FRONT à cette situation désagréable……… 

Publicités

Publié 17 janvier 2013 par korriganebleue35 dans Ateliers d'écriture MUMU, Mes poèmes...

Tag(s) associé(s) : , , , , , , , ,

Atelier Mumu’us et Arlette, tir groupé….


      

Assise à  la terrasse d’un café au bord de l’eau, je prenais ma BRIOCHE matinale

avec une amie chère à mon CŒUR depuis plus de trente ans. Je regardais un

artiste en train de PEINDRE lorsqu’un son FAMILIER RETENTIT. Ce son était

celui des marins qui revenaient d’aller chercher les moules de BOUCHOT qui

étaient un peu plus loin. Ici elles avaient un petit goût DÉLICAT qui restait en

BOUCHE et donnait un petit air de noisette qui venait de Dieu sait où . Il arrivait

qu’on les serve sur un PLATEAU pour faire OFFICE d’apéritif avec du PREFOU,

ou pour ceux qui ne pouvaient manger des moules une tranche de JAMBON

grillée. Il faut dire que nous n’étions pas des NOVICES, et que nos hôtes n’étaient

pas peu fiers de nous montrer qu’il appréciaient autre chose que leurs

sempiternelles MOGETTES, qu’ils n’étaient pas que les ventraCHOUX que

d’aucuns regardaient et nommaient avec mépris. On pouvait admirer au loin

le MOULIN à marée qui laissait tourner ses palettes, ce qui était le but de notre

promenade. Il était DUR d’y accéder car il n’y avait pas vraiment de sentier, ce

qui en faisait le charme et nous obligeait à CONTOURNER les champs pour s’en

approcher et de voir le conservateur faire COULISSER la clanche de porte qui

était légèrement plus BAS. Mais quelle joie ensuite de récolter la farine de seigle

pure faite comme au temps jadis.



Bien présentée avec l’accent, mon amie Colette va apprécier….Mais c’est joliment dit, et cela ne vaut pas que pour l’environnement….

Le Triomphe ???


ATELIER MUMU N°42

MOTS IMPOSES:

Trompette, char, escorte, sondage,

plier, coller, choisir, annuler.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’avec

son ESCORTE , sur son char d’assaut, on aurait

cru voir César en triomphe, pour ce défilé du 14

Juillet. Les TROMPETTES de la renommée

semblaient sonner, mais il était clair que ce

n’était pas fait pour durer.Les SONDAGES

n’étaient pas favorables, lui qui croyait que

c’était déjà PLIE, il avait pourtant choisi

les meilleurs bretteurs et communicants

pour haranguer les foules. Visiblement,

c’était loin d’être le cas.Il faudrait sûrement

passer du temps à COLLER des tonnes

d’affiches si ils ne voulaient pas que

les prochains défilés soient ANNULES.

Quel dommage …


Publié 6 mars 2012 par korriganebleue35 dans Ateliers d'écriture MUMU, Mes poèmes...

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Plaisir d’écrire, essai chez Mumu la grenouille


Essais chez mumu la grenouille

Il n’est pas dans mes habitudes d’écrire sur commande, mais je me suis

quand même lancé le défi proposé par Mumu la grenouille. les mots

imposés étaient donc les suivants :

bistouri ; parasol ;  menhir ;  mitraillette ; tricoter ;  plumer ;  titiller ; prédire. 

Et voici donc le boulot:Ils nous l’avaient prédit, qu’il ferait beau. Je me mis donc à tricoter sur la

terrasse, sous un parasol, d’où j’avais une vue magnifique sur le champ de menhirs de Kermario.

Ne voilà-t y pas qu’une saleté d’insecte se mit à me titiller les pieds, moi qui, allergique avais une

peur bleue de leurs piqûres!!! Malgré mes cris, mon chéri, tranquille, avec son couteau qu’il maniait

tel un bistouri, plumait le poulet que nous avions acheté le matin au marché. Ma fille, très fière

de la scène rigolait et shootait avec sa mitraillette photographique, qui, malheureusement ne

prenait pas le son…Puis notre insecte repartit comme il était venu. Que d’émotions….

Je n’ai pas osé présenter mon texte , mais une prochaine fois peut-être…..

Publié 5 février 2012 par korriganebleue35 dans Ateliers d'écriture MUMU, Mes poèmes...

Tag(s) associé(s) : , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :