Archives du tag ‘pen ar bed

Comme le vent souffle…..


Comme le vent souffle assez fort aujourd’hui, venant probablement de Pen Ar Bed

(la pointe Finistère, en breton le bout du monde), je me suis dit que c’était l’occasion

de vous faire partager quelques vers que j’avais écrit à l’occasion d’une étape de notre

Breizh Petrol Tour (Tour Breton des marées noires)de décembre 2011 sur la plage de

Kerminihy, dans une zone Natura 2000.

(Zones naturelles protégées, ici des dunes et des réserves pour les oiseaux…)

Pourquoi maintenant? Dans le télégramme de

Brest que j’ai lu par hasard en ligne, ils disaient qu’un bout de la coque du navire

TK Bremen avait réapparu sur le sable, alors qu’ils avaient juré que la plage était

propre et que tout était fini!!! Saint Pognon l’ayant emporté sur Sainte Prudence,

voilà donc le résultat. Dieu merci ce n’est pas du goudron, mais cette histoire a

quand même mis la récolte de cinq ostréiculteurs au baquet, et interdit la pêche

à pied pendant plusieurs mois, ce qui est un des loisirs favoris des bretons.

Des oiseaux qui n’avaient rien demandé à personne se sont retrouvés englués

dans le mazout, des galettes de goudron se sont entassées sur la plus belle plage

du coin avec un beau plateau continental pour que les enfants puissent avoir pied

longtemps,comme si le Créateur l’avait fait exprès, il y a même un côté de  plage

pour les nudistes en haut des dunes…Imaginez-vous mettre votre natte sur du goudron????.

 

Voici donc quelques images pour se rappeler, avec pour musique notre cher barde

Gilles Servat que vous connaissez peut-être….

 

J’ai fait un poème décoré, avec Word 2007, que je vous livre sur ce lien…..

Breizh Petrol Tour

Publicités

Instrument bizarre…


Un instrument de musique plutôt bizarre, non ?????Je l’ai trouvé original

et vous le fais partager, en attendant les photos de la crèche que je suis

en train de faire malgré une bronchite carabinée.(dans l’immeuble ils ont fait de

la peinture et une crise d’asthme allergique m’a rendu sensible, donc bronchite

par là-dessus…Et puis il fait froid, un vent à décorner boeufs et cocus, qui

vient de Pen Ar Bed, et cela ne fait que commencer, coeff de marée à 105

oblige, et en plus il pleut par intermittences, mais fort….).

Actuellement pour la crèche j’ai fait les fondations avec la montagne, les

restanques (terrasses à flanc de colline pour faire les cultures, mot provençal)

et les premières maisons du village.La montagne, les restanques et le fond de

crèche est fait avec du grillage à poules sur lequel j’ai encollé sur du papier

journal plâtré le papier rocher. J’ai fait aussi des pieds de vigne pour mettre sur

les restanques, de la lavande, et un arbre doré en pâte FIMO pour faire un coin

forêt, Brocéliande pas loin oblige….

Le sapin est fait, j’ai pris un petit sapin tout blanc, et où nous l’avons acheté,

si nous rapportons le sapin après les fêtes, ils plantent un arbre…Nous avons

décoré la maison, avec des guirlandes, mais cette année pas mis de guirlandes

électriques à cause du petit chat. .

Dimanche concert avec les Choeurs de la Cathédrale…Peu de temps pour

« bidouiller » avec GIMP et faire les ateliers, je ne reçois pas les mises à

jour de certaines….Bon week-end.

En voiture ! ! ! ! ! ! ! !Pour Ella.


En voiture Simone, c’est moi qui conduis, c’est toi qui klaxonne…Voilà pour Ella, une création avec

chacun des clusters….

Fond de mouettes et cartes de Bretagne, vous savez d’où je suis.

Une deuxième série sur mon coin préféré, je vous invite à y faire une virée si vous n’avez pas peur des

poulpiquets et autres korrigans…

Une bouffée d’iode car demain à nouveau

le boulot….Mon coin préféré de Pen Ar Bed, et d’autres coins sympa.

MUMU’S 52 Balade en Pen Ar Bed


Essais ci-dessus avec le Logiciel « The GIMP », ce n’est qu’un début…Vue aérienne de
Beg Meil et en coin la plage de dunes et le Sémaphore…

RÉSULTAT :

Je me vois mal RENONCER à ces balades de fin de semaine, en route vers Pen Ar Bed,

(pointe du Finistère, se traduit en breton par « Bout du Monde »)  bénie et arrosée

par les embruns, avec comme seul bruit le chant des MOUETTES amoureuses, leur tête entourée

de noir. Hors de question pour moi de rester affalée sur le sable, les LUNETTES noires  pour me

cacher de Dieu sait qui, et un chapeau de soleil façon sombrero mexicain. J’AIME  plutôt crapahuter

sur les rochers qui entourent le sémaphore de Beg Meil,marcher sur le sentier des dunes, mes 

ORTEILS tamisant le sable à chacun de mes pas. Au loin le  PHARE des Glénans nous fait signe à

travers la brume du soleil levant, pendant que les lapins font sur la pelouse une ronde savamment

orchestrée. Pour arriver à notre sentier, une route magnifique bordée de rhododendrons aux mille

couleurs nous fait une sorte de haie d’honneur. Le matin la messe a un certain cachet, nos

chants accompagnés par le vieux curé qui pédale sur son harmonium datant au moins de

Mathusalem ….

Cette pause salutaire nous permet de RÉFLÉCHIR sur notre vie agitée.  Après sur le parvis de

l’église, étape obligée : le marché avec ses produits locaux :

-sucrés : caramalo (caramel au beurre salé en pot à tartiner), lichouzic (galettes aux pépites de

chocolat et beurre salé), baramel  breizh (pain d’épice breton au miel) , salidou (caramel au beurre

salé)

– salé : andouillettes, andouillons incrustés de lardons(plus petits pour l’apéro), andouille de

Guéméné sur Scorff qui n’est pas bien loin…Voilà de quoi nous rendre le SOURIRE après

notre semaine survoltée où tous courent après leur ombre en se croyant productifs….

.

%d blogueurs aiment cette page :