Archives du tag ‘semaine sainte

Bonnes et saintes fêtes de Pâques…


Ceci est ce que nous chanterons ce soir à l’offertoire de la nuit de pâques..Tous les choeurs seront réunis, la maîtrise,

les jeunes et les adultes, cela fera pas mal de bruit…Je vous souhaite de bonnes et saintes fêtes de Pâques.

La traduction : La droite du Seigneur fait des merveilles et m’a exalté.

Alleluia, Alleluia Je ne mourrai pas mais je vivrai et célèbrerai les oeuvres du Seigneur, Alleluia.

Bientôt pâques, cet nuit !!!!


En exclu pour vous le chant qui clôturera la messe cette nuit,

nous le chantons en polyphonie. Nous commençons par la veillée à 21 h 00,

suivie par la messe pontificale de Pâques (c’est la cathédrale et elle est présidée

par l’Archevêque), nous finirons vers deux heures demain matin. Re-belote

demain matin avec à 10 heures la messe pontificale du Saint jour de Pâques. 

Ici nous sommes assez attachés au grégorien ; dans les paroisses du centre de

rennes le chant ci-dessus clôture la messe de la nuit, tout comme est chantée

la séquence victimae pascali le dimanche, qui est clôturée par le Regina Coeli.

Nous chantons le « vidi aquam » pour

les baptêmes, mais cette année notre chef a voulu innover et a choisi une musique

composée par notre chef organiste. Notre marathon pascal s’achèvera

demain matin à midi après la messe du dimanche, clôturant une semaine sainte

bien remplie…..Ci-dessous la séquence pascale chantée par les hommes. 

Joyeuses et saintes fêtes de Pâques.

 

DU RAFFUT DANS LANDERNEAU !!!POUR MUMU LA GRENOUILLE


Semaine N° 48

Voici donc mon texte:

J’avais pour quelques temps abandonné l’idée de VOYAGER dans des pays

lointains. Je voulais me rabattre sur ce célèbre carnaval du Finistère où les champs de

CHOUX-FLEURS le disputaient aux artichauts. Je n’ ESPÉRAIS pas quelque chose d’énorme,

mais la télé me disait que j’allais être ÉBLOUIE par la créativité des fabricants de chars de toutes

sortes. Il en était prévu dix-neuf !!! Nous allions voir des PERRUQUES de toutes les couleurs, 

de l’animation avec des batucadas et des Bagadou. Ils avaient dit que trois cantons s’étaient

regroupés et que tous les enfants des écoles seraient là.

Mais quoi ?

Ce carnaval divisait la ville : d’un côté les joyeux lurons du café du coin avec une affiche exhortant

à faire la fête, avec le texte ci-dessous,:

« Bien chers frères, bien chères sœurs, bigots, bigotes, devos [sic], adorateurs, bedeaux, abbés,

recteurs, curés, moines, nonnes, évêques, missionnaires (…), scientologues, israëliens, satanistes (…),

anges, démons, Toutatis, Jéhovah, Allah (…), Jésus, Mahomet (…) et bien d’autres allumés ou illuminés

se rendent en procession au Réveil Matin pour la grande célébration du Carnaval de Landerneau

de l’an de grâce 2012. Allons en paix, et tendons les mains vers la Lumière ! Alléluia !!! » :

Et de l’autre des paroissiens qui avaient maculé les affiches officielles de phrase

en breton extraites de l’Évangile et du missel breton des cantiques de Carême.

« Meuleudi da Jezuz-Krist Gwir Doue ha gwir den »

(Louange à Jésus-Christ, vrai

Dieu et vrai homme).

Des anciens étaient venus crier leur colère à leur

curé et même à L’archevêché !!!! .Un vrai clochermerle

finistérien !!!

L’un d’eux criait si fort que son  DENTIER tressautait et

claquait à chaque fois qu’il éructait sa vindicte. « Les mécréants,

ils ont osé !!! Ce carnaval

avait lieu le dimanche des Rameaux !!! Et ils ont eu le culot d’enrôler nos enfants de

l’école du Bon Dieu dans cette sinistre histoire ! Si j’en vois un parmi eux, il prendra un

coup d’CANNE, j’vous l’dis, foi d’Per Jakez !!!

ET ça patoisait dur (du gallo, en fait!) : « Ah dame, je

n’eme-tipoint vaïr les relijious veni fourbichae dens les afeures publliqes. » ; « Aloure,

gn’a ao caidevenu monvë a vaïr les bobiaseriys de qheuqes mahometans qi vieulent

cojae le monde apassae mahometans paraille come yeûz. » « B’am dame, une p’tite

bande de penettes, de bondieuzous sont a breure come des oués grasses

rapport a qé le Carnava-la ét pours’erivae durant la semene sainte » .

 

Tous ces bons chrétiens étaient allés aussi dire leur mot

au maire du village pour leur dire l’incongruité de ce rassemblement….Mais rien n’y fit.

Il se contenta de dire que l’année prochaine la date serait mieux choisie, amis tout se

déroula comme prévu. Les paroissiens allèrent faire bénir leur brin de Rameau, et, la messe

finie, on crut en voir certains au milieu des chars. Tout foutl’camp….



Vendredi Saint : Crucifixus……


PASSIONE DOMINI

Ils sont au temple sur la dalle en marbre

Le ciel est rempli d’étoiles

D’une clarté obscure,

L’heure n’est pas sûre,

Leurs yeux se voilent,

La lune danse dans les arbres.

*@*

Il fait froid dans le jardin,

Celui de Gethsémani,

Où le Christ est à l’agonie

Et dans ce jardin

Tu n’entends que son cri :

« Elli, lama sabbactani !!!! »

Qui déchire le silence

Pour montrer la souffrance.

Tous ses amis sont partis,

Ils se sont enfuis,

Et il est resté sans défense !!!

*@*

La Vierge est là au pied de la Croix.

Assourdissant est le silence,

Contre le mal pas de défense,

Mais en son Père elle a la FOI.

Le rideau du temple s’est déchiré,

La neuvième heure a sonné,

Son esprit il a rendu sur le bois.

*@*

L’Agneau immolé

A racheté toutes les brebis

Lui le roi pour qui la vie est finie

Et nos souffrances se sont envolées.

L’obscurité semble triompher

Mais il y a un sens caché

Qui plus tard sera délivré…..

*@*

Atelier KLING 38 : Un lièvre de Pâques qui a de l’idée….


ATELIER KLING 38 .

MOTS IMPOSES :

ŒUFS – FÊTE – LAPINS-

GOURMANDISE-

CUIRE- DÉCORER – COLORER -RÉCUPÉRER.

Pour cette FÊTE de Pâques quoi de plus banal et d’ordinaire que ces ŒUFS et lapins


en chocolat.CUIRE une colombe de Pâques aromatisée avec des raisins secs et de l’eau de

fleur d’oranger était de meilleur goût, mais mon moule était cassé, donc c’était fichu pour

cette année.Les offices de la Semaine Sainte et leur préparation ne me donnaient guère

le temps de courir chercher dans les magasins cette rareté. Parfois nous avions

COLORE des ŒUFS de cane ou même d’oie RÉCUPÉRÉS chez la marraine de ma fille

ou sa voisine, afin de DÉCORER notre appartement comme le demandaient les circonstances,

ou de les offrir en cadeau aux amis.Nous n’oublions pas de couronner notre entrée avec

quelques lapins habillés accompagnés d’œufs jaunes et d’un peu de paille pour mettre

le printemps dans ce HLM sinistre. Mais ma professeure de piano avait cette année un

cadeau particulier du lièvre de Pâques. Pour flatter sa GOURMANDISE, je lui avais

trouvé chez notre maître chocolatier « meilleur ouvrier de France »

un piano en chocolat rempli de macarons de toutes les couleurs.

Ainsi elle penserait à moi longtemps…

Un drôle d’article pour le concert….


Semaine N° 45

J’espère que vous me pardonnerez ce léger retard faute de concerts

et répétitions.

Celles-ci s’enchaînent et la semaine sainte

arrivant,

je vais être

pas mal occupée

Je fais partie de la Chorale de l’église

Saint Germain de Rennes et nous sommes réquisitionnés pour tous les offices, donc Mercredi, Jeudi, vendredi, puis la veillée Pascale du Samedi 21 h 30 jusqu’à à peu près 1 heure le matin. Pour tout vous dire, je serai contente quand nous entonnerons le « Regina Coeli » de la fin.Ci-dessous la version grégorienne, nous elle est harmonisée à 6 voix…

Les mots sont indiqués ci-dessus.Et voici le résultat:

Je consultai le JOURNAL pour voir ce qu’ils avaient pondu après avoir vu notre répétition générale.

Cette journaliste stagiaire qui ne connaissait la musique  que comme mélomane, trouvait joli ce que

nous produisions, voir émouvant. Elle avait pourtant gaspillé pas mal d’ ENCRE pour ne dire rien de

bien. Moi qui chantait déjà alors qu’elle était dans ses LANGES, ou peut-être même pas dans les rêves de

ses parents, je n’allais pas accepter le mauvais PLATEAU de soupe à la grimace qu’elle avait osé nous

servir!! Il fallait pourtant que je BALAIE ma colère car elle nous avait ESCROQUE et roulé dans la farine.

Elle n’avait même pas écrit correctement le nom de notre soprano fétiche!!! Une professionnelle qui était

sur le devant de la scène depuis de nombreuses années, et dont ses nombreux élèves pouvaient apprécier

la qualité de ses cours de technique vocale. Seul l’orchestre était mis en valeur et les choristes étaient

TOURNES en ridicule, alors  que le génie de ce compositeur était d’avoir harmonisé, les différents pupitres

du chœur, les solistes et l’orchestre, en exploitant au mieux leurs possibilités. Leur mise ne valeur par

des soli pour les instruments, des morceaux de bravoure pour les solistes, pour les choristes, donnaient à chacun leur place au moment voulu. J’ECRASAIS ce torchon avec une colère non feinte et lui donnait

sa destination méritée : le classement vertical en direction de la poubelle.Heureusement, d’autres

articles mieux tournés rempliraient mon Press Book.

 

Publié 30 mars 2012 par korriganebleue35 dans Non classé

Tag(s) associé(s) : , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :