Archives du tag ‘après midi

Inauguration de la Cathédrale de RENNES


Depuis 2009 la Cathédrale était en travaux pour refaire l’électricité, restaurer les multiples fresques, dont certaines avec de la feuille d’or. Pour fêter la fin des travaux, de nombreux concerts ont lieu cette semaine, et le clou sera une création samedi soir de « Cantate pour une Cathédrale  » composée par notre organiste en chef sur un texte d’un écrivain breton. Nous serons 200 chanteurs, les deux orgues, plusieurs instruments dont une harpe celtique et un tambour irlandais.Nous la travaillons depuis le mois de septembre. Comme il y a quatre chorales qui sont regroupées, nous saurons ce que ça donne samedi matin à la répétition générale. 

Je suis en arrêt de travail depuis le début du mois d’octobre pour cause d’épuisement. J’en avais trop et je ne faisais plus face, et mon évaluation annuelle ne s’est pas trop bien passée ; la médecine du travail a donc contacté mon médecin traitant pour m’arrêter. J’ai été voir mon médecin spécialiste du sommeil qui m’a prolongé jusqu’au 25 novembre. Dieu merci je suis syndiquée et ma collègue du syndicat a discuté le bout de gras avec ma cadre pour que l’on se répartisse une partie de mon boulot et elle me dit que cela surcharge beaucoup le leur. Ainsi elles se rendent compte que je ne baille pas aux corneilles.

Mes journées sont assez organisées pour que je ne sois pas trop déstabilisée lors de ma reprise. Je me lève vers 10 heures, je prends mon petit déjeuner, je me lave et soigne mon eczéma. Je fais un peu de piano, mais surtout je colorie des mandalas ou des coloriages que j’ai trouvé sur le net. Je fais un régime pour maigrir mais ce n’est pas évident car les autres mangent normalement. Je suis suivie par une nutritionniste que je vois toutes les deux semaines. Le vendredi matin nous allons au marché pour acheter des légumes et des fruits.Un marchand au début du marché retient spécialement mon attention car il vend des fruits exotiques, tels la mangue et les plaquemines (ou des kakis). Souvent il m’offre des fruits, soit un ananas, soit un paquet de fraises de Plougastel qui, comme chacun sait est mon péché mignon. Même encore maintenant la freizh est sucrée et à point et fond dans la bouche comme un bonbon. Il y a un rayon bio où l’on peut se procurer des pâtissons, du panais, et différentes sortes de cucurbitacées. Je fais une sieste de 45 minutes après le déjeuner et suivant ce que j’ai pu faire le matin je fais un peu d’intendance. Je vais un peu sur le net et j’ai trouvé ça, je vous le partage…

Hier je suis sortie en ville avec ma grande car nous cherchons la robe qu’elle mettra le jour du gala où son diplôme lui sera remis. Elle cherche un peu un mouton à cinq pattes alors ce n’est pas évident. Nous avons des activités ensemble. Nous avons poussé la table et le petit meuble du salon puis nous avons fait un atelier zumba, car avec numericable il y a you tube et nous l’avons donc sur grand écran. Puis nous avons fait du ménage. Nous avons fait aussi des pliages origami. Vendredi je vais prendre des cours de couture pour optimiser ma machine à coudre et faire des choses à ma taille car j’ai du mal à trouver de quoi bien m’habiller. 

Publicités

Publié 11 novembre 2014 par korriganebleue35 dans Vie quotidienne

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Au concert


71618734

Les activités commencent à reprendre, le temps me manque. Trois semaines seulement de vacances comme si je n’en avais pas eues. Ma mère est rentrée chez elle, j’ai vu un peu ma grande fille qui est retournée à son école des mines où elle entame sa troisième année. La grande rentre en terminale S Physique et cela devient sérieux….J’ai fait beaucoup de rangements, trié mes papiers, il me reste encore un peu mais c’est bien parti. Mes tripes cela se stabilise, j’ai un régime à faire qui m’atténue les douleurs.

Alors hier, récré :  nous  sommes allés  au concert à l’Abbaye de Paimpont au coeur de la forêt de Brocéliande avec mon chéri. Sur le chemin les arbres hauts de chaque côté de la route font des sortes d’ogives qui transforment la route en nef de cathédrale verte.Le concert était surtout de la musique renaissance pour choeur et piano.Il y avait aussi un morceau d’un compositeur contemporain.(j’ai moins aimé, c’était plus dissonant, cela partait dans tous les sens…). Ils ont voulu terminer par un motet de Bach, mais ils se sont légèrement plantés…Dommage car il y a avait de belles parties de solistes et, pour une fois, des vraies sopranes… Et puis après, le temps de rentrer, nous sommes allés dîner en ville. Les chats nous attendaient au retour et ne se sont pas fait prier pour leur gamelle. Nous reprenons la chorale d’église dimanche et la chorale symphonique mardi en huit. Le programme s’annonce riche puisque nous irons en Hongrie du 28 mai au 2 juin 2014. 

Plusieurs morceaux étaient a capella et les trois derniers morceaux étaient accompagnés au piano.  J’aime bien cette église qui maintenant n’a plus de moines mais qui est église paroissiale. Comme autour c’est privé, il est difficile de faire des photos, alors j’ai téléchargé des photos de l’office du tourisme.

Abbaye-de-Paimpont2©A.Cocherie

Le devant de l’abbaye, au bout de l’allée il y a la mairie….

Grotte_N-D_Paimpont

 3551301933_9bd45d1d5d_o

J’ai fait juste des photos de l’intérieur de l’église….Lien ci-dessous, à recopier dans votre navigateur……

http://sdrv.ms/17eEziA 

En dessous encore, photo d’un des confessionnaux parfaitement sculpté. Toute cette église abbatiale est lambrissée et possède des bois finement sculptés.Dans les photos que j’ai faites, il y a le trésor qui se situe dans la sacristie et ci-dessus une reproduction de la grotte de Lourdes où il y a une procession le 15 Août et où l’on chante les vieux cantiques de jadis. Voilà notre petite promenade, j’espère que cela vous a plu. AZMUlnxv6OIVxl8too-04laHOHA

Alors tu dors ???? Pour Ella…


 

Mon tigre de salon préféré que vous connaissez bien maintenant…

Et nous voilà ensemble pour la sieste, c’est sacré…… 

i’m singing in the rain….


Cela pourrait se faire, mais ce n’est pas vraiment le cas, surtout dans l’eau sale..En ce moment ils

« désamiantent » dans l’immeuble. Le sol contient en effet des dalles collées qui ont comme colle un

dérivé de l’amiante. Ils refont ainsi les appartements à mesure qu’ils se libèrent. Il y a donc des machines

qui poncent, qui vibrent, et cela fait un boucan du tonnerre de Brest. Les chats sont terrorisés, ils n’arrêtent

pas de miauler…

Je ne peux même pas faire ma sieste des après-midi où je suis de repos, pas plus que mon piano, je ne m’entends

même pas, même quand je joue du Liszt où cela percute, lui que l’on appelle le Mephisto du piano.…Là ils se sont

mis en tête de faire l’appartement au-dessus du mien, et, qui plus est, de « déposer » les sanitaires, ce que m’a dit

la personne des HLM qui est venu voir… Alors, l’autre mercredi, alors que je m’apprêtais à faire ma sieste, (j’ai

un petit souffle au coeur et mon cardiologue me l’a chaudement recommandé) ne voilà – t-il pas que je retrouve

mon lit trempé, le matelas, les oreillers, une odeur pestilentielle. De l’eau s’échappait d’une fissure du plafond,

et je pouvais y mettre le doigt !!!! Ma crainte étant que cela ne s’effondre (je suis au 5° sur 14, vous imaginez sans

peine la cata……)Les papiers peints, eux aussi, trempés, à refaire….Et toute cette humidité c’est super pour

mon asthme….

Je monte les voir pour avoir des explications, ils me prennent pour Bécassine à la ferme en me disant que

ce n’est pas eux…Moi qui étais contente de ne plus avoir ces voisins pénibles, les voici qui me pourrissent

encore la vie…J’écris donc à leur siège, pas de réponse…

Je contacte donc la société d’HLM qui m’envoie un plombier, vous avez bien lu !!!! Je vis donc dans un marigot,

puisque les odeurs ressemblent à celle de pipi de chat. Si ils avaient au moins coupé l’eau !!!! En faisant le

pitbull et en menaçant de contacter mon avocat, une personne a daigné mercredi, soit une semaine après,

jeter un œil chez nous et prendre quelques photos. Le matelas sèche difficilement, les oreillers sont plein

d’auréoles jaunes, malgré deux rinçages ça pue encore, même en vaporisant d’huiles essentielles…Deux

lavages de presque tous draps, couvertures et plaids, et sèche-linge obligatoire à cause de la météo, c’est

super écologique, maxi carbone…Ils auraient voulu que je donne tout cela chez un teinturier et que je leur

donne les tickets de caisse, mais les odeurs de perchloréthylène je suis allergique et asthmatique, eczémateuse,

alors je crève ??? Ce vendredi une est venue avec son appareil photo, j’ai pris sa carte SD  pour lui faire les

photos, sinon nous y serions encore…Dé-mo-ra-li-sée….

En attendant nous sommes obligés de dormir dans la salle et on ne peut plus se retourner. C’est un

Capharnaüm et nous sommes obligés d’attendre la venue de l’expert pour pouvoir ranger tout ça…Pas besoin

d’aller à Bagdad, j’y suis déjà, au moins j’économise le voyage…A moins que ce soit en Italie où il y a eu le

tremblement de terre…J’ai contacté l’assurance, et j’attends toujours que l’expert daigne, lui aussi venir…

Ils ont fini les travaux hier, mais nous n’avons pas réglé le problème. Et, ce qui ne fait pas déco, ils ont laissé

les sanitaires et portes sur le balcon….Je les ai eu ce matin au téléphone, ils ne viennent que le 22 juin !!!!

Ce n’est pas eux qui vivent dans le bazar. Dieu merci ils ont arrêté de faire du bruit….Je n’avais pas besoin

de ça !!!! Heureusement le soleil est revenu et on peut faire sécher sur le balcon….

La fête, quoi…Du coup mon inspiration pour écrire n’est pas aussi bonne et je ne suis pas contente de mes

résultats…

Mumu’s Semaine 41


Retour du château..

Mots imposés:

Verbes :

Hypnotiser, éborgner,

empailler, guérir.

Noms:Piaf, Pouf, Prof, Pif.

Et voilà le résultat !!!! 

Hypnotisée par la musique de Ravi Shankar pour me relaxer,

une bonne odeur de papier de papier d’Arménie à la rose

embaumant la pièce, je m’exerçais à calligraphier un « Bismillah » avec

mon calame, assise sur un POUF. . J’entendais distraitement les cris

stridents des PIAFS,qui, dehors, annonçaient le printemps.

  Tout d’un coup, tout excité, mon neveu surgit dans la salle.

«Tatie, nous rentons d’une excursion au château de la Hunaudaye avec Mamie

Colette et j’ai pu voir tout ce que la PROF d’histoire géo nous avait expliqué

sur le Moyen Âge.»Et il me raconta force détails l’architecture, les pont-levis,

et, surtout, la salle des gardes avec des trophées de chasse EMPAILLÉS au-dessus

de la monstrueuse cheminée.

«-Montjoie! Saint Denys! En garde! », me dit-il,

brandissant une épée médiévale dans ma direction.

« Regarde, c’est Mamie qui me l’a offerte pour mon

anniversaire, comme les vrais chevaliers, avec la perle

rouge au milieu! ». Il tient en effet tellement à

cette épée qu’il l’emmène partout avec lui, fût-ce

aux wawa…

«- mais tu es complètement fêlé de la mansarde, tu vas

finir par ÉBORGNER quelqu’un , et je puis te dire que

quand il faut enlever un œil en bloc opératoire,

ce n’est pas beau à voir. Tu te rends compte de ce

que devraient débourser

tes parents? Viens donc t’asseoir ici, as-tu 16 ans ou 61 mois?».

Mamie se gardait bien de moufter car j’étais franchement en colère, et elle

voyait bien que cela n’aurait servi à rien. Quand je prenais ce ton sévère et

directorial, il ne fallait rien dire.Je me retenais d’en coller une dans le PIF,

, à ce garnement, j’y étais meilleure qu’à l’épée. 

«-Tu ferais mieux d’ouvrir ce paquet, lui dis-je, et pose donc cette épée,

elle ne va pas se sauver !»

Il obtempéra et ouvrit son paquet qui lui permit

de découvrirtrois bouquins de la Coop Breizh

qui expliquaientcomment dessiner les Triskells

au compas etautres armoiries héraldiques

bretonnes.En effet,c’est un excellent dessinateur

et il est tenté par la marqueterie et les

métiers du bois.

«- Tatie, c’est géant, c’est trop top!,

me dit-il avant de me faire une bise

-Et puis c’est quand même moins

dangereux que ton épée…».

Contente de lui avoir fait plaisir, muni de

ses crayons de couleur et du

compas,il finit par s’asseoir sur un

POUF à mes côtés, et, pendant qu’il

découvrait la substantifique moelle

de ses livres, je revenais à mes

moutons. Si j’avais réussi à le poser fût-ce que quelques instants, je

savais que son hyperactivité était loin d’être GUÉRIE et que je devrais

d’ici peu passer à autre chose.

Mais c’était toujours ça de pris pour soulager

ma sœur qui était

bien fatiguée. 

Mumu’s & Arlette, tir goupé, j’ose


Qui l’eût cru?

 

Je me suis dit que cela ne serait pas

inintéressant de doubler la mise et donc de faire une

pierre deux coups, avec les deux réunies Mumu la Grenouille et Pélagie.

Les mots imposés sont ci-dessus.

Après une semaine de taff, j’avais décidé de ME POSER un peu.Je somnolais  en ce début d’après-midi

car il faisait SOMBRE. Ma cadette s’affairait dans la CUISINE, pendant que l’aînée potassait son

MANUEL de physique de prépa. Elle épluchait des fruits et légumes et était absorbée par son

TRAVAIL.Elle avait préparé aussi quelques épices, mais je lui rappelai que l’estomac de mon chéri

n’appréciait guère les plats pimentés .

Phoebus, le chat, d’un air GRAVE, était PRÊT à MONTER sur la table, des fois qu’il en restât

quelques miettes. Gypsi, notre petit Ragdoll, était lui aussi attentif,et

attendait le moment d’en découdre,cherchant querelle à son compagnon à la moindre occasion.

Il se font des léchouilles à des endroits que ma mère défendrait de nommer ici, qui ne font pas preuve

de chasteté, loin s’en faut !!! A se demander même s’ils n’étaient pas des mutants, puisqu’entre mecs,

opérés de surcroît….

La lumière était revenue, l’horizon S’ÉCLAIRCISSAIT. Une ILLUMINATION, et si le nocturne

avec lequel je me bagarrais depuis si longtemps se laissait apprivoiser enfin ? Cinq bémols à la clef

ne me rendaient pas la tache facile, il faut le dire. Je me remis donc au piano, au grand plaisir

de Gypsi, toujours PRÊT à m’accompagner, ce qu’il fit. D’un geste leste, il S’AVANÇA et bondit

sur le clavier, ce qui tira ma grande de son livre. 

  

« T’es dégueulasse, me dit-elle, de le laisser MONTER là-dessus, as-tu pensé

aux microbes qu’il peut traîner avec ses pattes?» Il est vrai que je lui aurais bien

fait sucer les pissenlits par la racine, vu la difficulté de la pièce. Mais il

était tellement craquant que je préférais cela plutôt que de le voir s’attaquer

aux PEINTURES ou aux papiers peints…Et puis il avait l’air tellement de s’amuser,

alors…C’est toujours plus sympa que cette musique tribale des voisins du dessus.

Et puis cela se nettoie un piano…..

I

Publié 20 février 2012 par korriganebleue35 dans Ateliers d'écriture MUMU, Mes poèmes...

Tag(s) associé(s) : , , ,

Plaisir d’écrire, Chez Mumu N° 38


Voici mon deuxième essai de l’atelier chez Mumu . L es mots imposés étaient donc : GLACE, MOINEAU, CHIFFON, CALCULATRICE,  PERSISTER,  EMPOISONNER, SATISFAIRE, SE TROMPER.

Le résultat le voilà : 

J’avais, précautionneusement avec un chiffon, nettoyé le clavier de mon ordi, qui, par le biais de certains logiciels, me sert parfois de calculatrice, surtout pour les statistiques. Sans être maniaque, je voyais qu’il persistait quelques cochonneries sur les coins, et je n’étais pas satisfaite de mon boulot. Mon écran, lui, brillait tel une glace ; mais l’après-midi s’annonçait belle et je n’allais pas m’empoisonner l’existence avec ce truc ! Je ne suis pas une dingue du chiffon et cela suffisait comme ça….. Je me remis donc au clavier, pour voir si je ne m‘étais pas trompée dans mes graphiques, il y avait un bug…Je devais rendre ce bilan assez rapidement. Tout d’un coup j’entendis un petit pépiement à travers ma fenêtre ouverte : un oisillon se trouvait, là, blessé. C’était un moineau friquet, et il avait attiré l’attention du chat qui s’en approchait dangereusement !!!!Je m’empressais donc de prendre le chat dans mes bras avant que n’arrive la catastrophe et refermais la fenêtre. Puis je revins à mes moutons et vis enfin où se trouvait l’erreur. OUF!!!!!! Je pouvais ainsi m’attaquer à des choses plus sympathiques.

Publié 5 février 2012 par korriganebleue35 dans Ateliers d'écriture MUMU, Mes poèmes...

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :