Archives du tag ‘forêt

Atelier Mamie Mandrine…..


Ce jour – là le soleil avait fait timidement son apparition, après des jours de

crachin et de pluie. Finalement le temps s’était refroidi et il avait neigé, une bonne

couche de neige recouvrait sa chère forêt.

“ Un front froid glacial était descendu de Mongolie, et rendait, ce jour-là, le ciel

aussi froid et lourd que son âme…”

Il s’était chaudement emmitouflé, et, malgré tout était transi de froid après un

petit quart d’heure de marche. Son médecin lui avait bien recommandé de faire ces

promenades tous les jours, pour chasser sa tristesse, car depuis qu’il était veuf, il

n’avait plus goût à rien. Finalement, il était sorti avec son chien, un énorme

Léonberg, qui, une fois dressé sur ses pattes était presque aussi haut que lui.

Ce chien était un bon gardien et était très proche de son maître, ce dernier ne

risquait pas d’être importuné dans la forêt qui était immense et où l’on pouvait

rencontrer des gens bizarres, des animaux de toutes sortes, en particulier des

sangliers.Malgré le léger brouillard, le chien trouvait son chemin et ils ne risquaient

pas de se perdre, car ils l’empruntaient régulièrement. Tout à coup l’attention du

chien fut stimulée par un bruissement d’ailes qu’il n’avait pas l’habitude d’entendre.

Qu’est ce que cela pouvait être ? Il faisait trop froid pour que les oiseaux ne

sortent, même si il prenait le soin avec des amis de remplir des maisonnettes pour

ses amis ailés, qui se pressaient à chaque fois. Non, c’était une créature bizarre,

qu’ils n’avaient jamais vue auparavant. Vêtue d’une robe bleue foncée, avec une

sorte de boule en cristal dans ses mains, à moins que ce ne soit une pyramide, il ne

savait pas trop. Le front ridé, des yeux d’un bleu acier, des longs cheveux blancs,

entourés de lumière, il avait l’impression de voir un visage connu mais ne savait qui

c’était…Le chien était cloué au sol, interdit, puis se mit en position assise,

attendant les ordres qui ne vinrent pas. La créature se posa et commença à

discourir avec le maître dans un langage compris d’aux seuls, puis, après lui avoir

dit de n’en parler à personne, de revenir le lendemain au même endroit à la même

heure, disparut. Le froid ne lui parut pas, ils étaient enveloppés d’une chaleur quasi

surnaturelle. Le chemin du retour était vite parcouru, car la nuit commençait à

tomber, domaine des korrigans et autres poulpiquets, qu’il ne s’agissait pas de

rencontrer.Et puis la neige s’était remise à tomber. Ainsi commença une drôle de

série, qui faisait que le maître ne rechignait plus à mettre les pieds dehors par

tous les temps, dans la curiosité de la rencontre…   

Publicités

Pour Ella, les esprits de la forêt….


Français : La Fontaine de Barenton en forêt de...

Français : La Fontaine de Barenton en forêt de Brocéliande (Photo credit: Wikipedia)

Je n’habite pas si près de la mythique forêt de Brocéliande pour rien.

Je vous présente donc quelques esprits de la forêt….

Vous y trouverez

des fées volantes, des gnomes,

des korrigans et autres poulpiquets…

Première version :

 Vous aurez reconnu l’arbre d’or de Brocéliande ; après un gigantesque incendie en

1990, il a été décidé de dorer un chataigner près de la digue du lac des fées,

celui-ci est entouré de 5 chênes calcinés,avec de la feuille d’or (5000 en tout).

Ceci pour ne pas oublier.30 000 arbres ont été plantés, des milliers de bénévoles

ont participé; La forme des branches évoque le bois d’un cerf, et entouré des

autres arbres, symbolise la renaissance après la mort. Visité par des millions de

personnes, le site reste fragile et nous rappelle un passé que l’on ne voudrait plus

jamais revoir.  

Deuxième version :

 Je suis assez contente car            j’ai trouvé une technique

pour faire rapidement des tubes…..

Un rêve, atelier MUMU semaine 23


Parfois il faut bien RECONNAITRE que j’en ai

ras- la- SOUPIÈRE après ma journée de travail,

qui s’allonge à chaque fois et devient de plus en plus pénible.

Je me pose sur mon canapé, et, emmitouflée dans un

plaid – COUVERTURE , tout en lisant mon courrier, je rêve d’une cheminée

dont je verrai avec plaisir un joli feu de bois, dont le crépitement des FLAMMES

me réjouirait. Maintes fois j’ai dessiné les plans sur un CARNET de cette maison

idéale, avec des ÉCLAIRAGES particuliers, et mon chéri qui me PLAISANTE sur

le  sujet pour me dire que ce sera dans une autre vie !!!!Elle serait au bord du lac

de ma chère forêt de Brocéliande et je pourrai y jouer du piano à loisir, sur un

beau quart de queue. En attendant, pourquoi désespérer, je me remonte le moral

avec un carré de chocolat noir à 98%  pour le laisser fondre dans ma bouche, car ne

dit-on pas qu’un bon carré remplacerait quatre comprimés de PROZAC©, sans

toutefois faire changer les poissons de sexe ??????


Je crois que ce serait une bonne idée qu’un arbre pousse pour compenser mes émissions (même si inférieures à la normale).

Pour se faire, je me suis rendue sur le site http://www.bonial.fr/environnement qui me propose de planter un arbre pour moi, en partenariat avec les Pépinières Naudet. Plus d’infos ICI !

Je relaye totalement son initiative, surtout qu’ils plantent des arbres en Bretagne.Qui en a bien besoin après les tempêtes….

Publié 23 mai 2012 par korriganebleue35 dans Vie quotidienne

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

Un mot de la forêt…


La forêt nous parle

Homme!

Je suis la chaleur de ton foyer par les nuits froides d’hiver,
l’ombrage ami lorsque brûle le soleil d’été.

Je suis la charpente de ta maison,
la planche de ta table.

Je suis le lit dans lequel tu dors
et le bois dont tu fais tes navires.

Je suis le manche de ta houe
et la porte de ton enclos.

Je suis le bois de ton berceau
et de ton cercueil.

Je suis le pain de la bonté, la fleur de la beauté,
écoute ma prière, ne me détruis pas.

 

Texte relevé sur la porte du pavillon yougoslave du bois
à l’exposition internationale de 1937

Publié 24 juillet 2011 par korriganebleue35 dans Beaux textes d'ici et d'ailleurs

Tag(s) associé(s) : ,

%d blogueurs aiment cette page :